Publié

ALIMENTATIONEt si on essayait le végétarisme?

Berne dénonce les dangers du végétalisme pour les enfants. Mais le végétarisme, dont c’est la Journée mondiale, n’a pas la défaveur des professionnels, pour peu qu’il soit géré en conscience.

par
Melina Schröter

Selon le chiffre de l’Office fédéral de la santé publique, les végétariens représentaient environ 2% de la population en 2012, un chiffre qui a doublé en 15 ans. La Journée mondiale du végétarisme est une bonne occasion pour tester quelques idées reçues sur ce mode alimentaire qui gagne doucement du terrain. En effet si la pratique stricte du végétarisme est encore plutôt confidentielle, de plus en plus de personnes souhaitent diminuer leur consommation de viande ou de poisson pour des motifs écologiques, philosophiques ou de santé.

Votre opinion