Informatique: Et si l’on pouvait bientôt se passer des mots de passe?
Publié

InformatiqueEt si l’on pouvait bientôt se passer des mots de passe?

Les géants de la tech, Google, Apple et Microsoft, se penchent sur la possibilité de supprimer les mots de passe. Cette révolution pourrait intervenir dans douze mois déjà.

Les trois sociétés américaines ont fait leur annonce à l’occasion de la Journée mondiale des mots de passe, jeudi.

Les trois sociétés américaines ont fait leur annonce à l’occasion de la Journée mondiale des mots de passe, jeudi.

Reuters

Le calvaire des mots de passe pourrait prendre fin d’ici à un an: Google, Apple et Microsoft ont annoncé, jeudi, un accord pour construire un système permettant de s’authentifier sans avoir à mémoriser des séries de signes cabalistiques.

«Avec la nouvelle fonctionnalité, les consommateurs pourront s’authentifier sur les sites internet et les applications mobiles facilement, sans mot de passe et en sécurité, quel que soit l’appareil ou le système d’exploitation», a résumé l’association FIDO Alliance (Fast Identity Online Alliance) dans un communiqué. Elle rassemble depuis 2012 des acteurs du secteur pour travailler sur des systèmes d’authentification communs.

Dans les douze mois

L’objectif, explique Google, est que les utilisateurs puissent se connecter à un service en ligne simplement en débloquant leur smartphone (via leur méthode habituelle: empreinte digitale, reconnaissance faciale, code de plusieurs chiffres…).

Concrètement, un site web pourra demander à l’internaute s’il veut «s’authentifier avec ses identifiants FIDO». Ce message apparaîtra simultanément sur son téléphone, où l’utilisateur aura juste besoin d’accepter, en déverrouillant son écran, pour être connecté au site. Les smartphones conserveront ces identifiants codés, baptisés «passkey» (clé d’accès).

Les trois géants des technologies se sont engagés à mettre en place ce nouveau système dans les douze mois, sur Android et iOS (les systèmes d’exploitation mobiles de Google et Apple), sur Chrome, Edge et Safari (les navigateurs de Google, Microsoft et Apple) et sur Windows et macOS (les systèmes d’exploitation de Microsoft et Apple pour les ordinateurs). «L’authentification avec des mots de passe uniquement est un des problèmes de sécurité les plus importants sur le web», note Apple dans son communiqué.

Se protéger du hameçonnage

Incapables de gérer autant de mots de passe différents, les individus réutilisent souvent le même, ce qui facilite les piratages de comptes, fuites de données et vols d’identité. «La nouvelle approche protégera du hameçonnage et la connexion à un service sera radicalement plus sûre que les mots de passe et d’autres technologies comme les codes uniques envoyés par SMS», ajoute le fabricant de l’iPhone.

Les trois sociétés américaines ont fait leur annonce à l’occasion de la Journée mondiale des mots de passe. Alex Simons, vice-président de Microsoft, a évoqué dans le communiqué de FIDO Alliance une «transition complète vers un monde sans mot de passe», où «les consommateurs prendraient l’habitude de s’en passer au quotidien».

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires