Marathon: Et soudain, c'est l'extase

Publié

MarathonEt soudain, c'est l'extase

Tous ceux qui bouclent les 42,195 kilomètres vous le diront: passer la ligne d'arrivée procure un bonheur incroyable.

par
Bertrand Monnard
Les bras levés, une manière d'exprimer des émotions indescriptibles.

Les bras levés, une manière d'exprimer des émotions indescriptibles.

Boston Globe/Getty

Ce sont des moments d'émotion uniques, à nul autre pareils, que seuls les coureurs, au fond, peuvent décrire. Une fois la ligne franchie, lors des marathons notamment, qui exigent un immense investissement, les visages irradient un bonheur qui a quelque chose d'indicible. Ils ont tenu, ils l'ont fait, ils y sont arrivés, ils ont réussi leur pari, fierté encore renforcée si le chrono espéré est atteint. Après tant d'efforts et de souffrances, ils vivent un instant de plénitude proche de l'extase.

«Je suis folle de faire ça»

Ces moments, «Le Matin Dimanche» a demandé à plusieurs personnalités romandes de les décrire. Présentatrice des TJ du week-end sur la RTS, visage bien connu de tous les Romands, Agnès Wuthrich vient de boucler, le week-end dernier, son cinquième marathon, celui de Chicago, l'un des plus réputés au monde. «Il y avait 45 000 coureurs, des millions de spectateurs à travers toute la ville, l'ambiance était extraordinaire.» Puis, plus intime: «Pendant la course, il m'arrive de me dire que je suis folle de faire ça. L'effort vous marque dans la chair. Mais, à la fin, l'émotion est tellement forte qu'elle justifie toutes les souffrances, que, d'un coup, tout s'efface. On n'a alors qu'une envie, y retourner, exactement comme après un accouchement.»

Ce bonheur, si particulier, Gérald Gremion, médecin et marathonien lui-même, l'explique en scientifique. «Après vingt minutes d'effort, le cerveau commence déjà à secréter des endorphines qui rendent euphoriques, même si le corps fait mal. Les zones du plaisir et de la souffrance sont très proches dans le cerveau. Le marathonien court sous influence si l'on veut.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Ton opinion