Hockey sur glace: Et vint la 32e minute, décisive pour les Grenat
Actualisé

Hockey sur glaceEt vint la 32e minute, décisive pour les Grenat

Deux buts en dix-neuf secondes ont permis aux Aigles de s’envoler à Rapperswil (0-6). Ils en avaient bien besoin…

par
Christian Maillard, Rapperswil

Le résumé de la rencontre en images.

En quinze ans, les Grenat avaient pris la bonne habitude de remporter à treize reprises le premier match de l’année, dont le dernier, en 2020 à Zoug (5 à 1). Entré avec ces bonnes résolutions et du bon patin dans ce millésime 2021 que tout le monde espère moins bouchonné que le précédent, Genève-Servette a su perpétuer la tradition ce samedi soir.

A Rapperswil, dans une patinoire qui ne leur convient pourtant pas trop, où il n’est jamais facile de ramener des plumes, les Aigles ont renoué avec le succès après deux défaites d’affilée concédées face à Bienne et Lausanne.

Avec seize matches en un peu plus d’un mois, l’Aigle a donc bien débuté son marathon. Pour ce déplacement à la St.Galler Kantonalbank Arena, Patrick Emond avait modifié son alignement, qui avait besoin d’un rafraîchissement, suite à leurs derniers revers. Pour la première fois de leur carrière, Tanner Richard et Joël Vermin avaient même enfin l’honneur d’être associés à côté du capitaine Noah Rod. Le trio Linus Omark, Daniel Winnik et Tyler Moy avait également fière allure sur la glace.

C’est finalement celui composé de Stéphane Patry, Damien Riat et Eric Fehr qui allait être le premier à faire mouche (6e). Transparent lors de ses dernières sorties, le Canadien prouvait enfin qu’il était aussi et surtout à l’aise avec sa canne plutôt qu’avec la gueule où ses pénalités avaient coûté cher ces derniers temps à son équipe. Même si samedi, il s’est tout de même retrouvé deux fois sur le banc pour avoir accroché et fait trébucher un adversaire, mais sans conséquence cette fois-ci...

Festival en situation spéciale

Dans un début de rencontre moins engagé que mercredi lors du derby, les Servettiens ont pu également compter sur un bon Gauthier Descloux dans la cage lorsque Rapperswil était encore dans le match. Surtout devant la menace de Roman Cervenka lorsque les Genevois se sont retrouvés à deux reprises en infériorité numérique.

Le portier des Grenat, on l’a souvent vu à son avantage au début d’un deuxième tiers où les Saint-Gallois ont poussé un peu plus sur l'accélérateur. Mais ses arrêts ont été déterminants avant que Marco Miranda ne profite, en power-play (27e), d’inscrire son premier but de la saison, lui qui a longtemps été blessé.

C’est également en situation spéciale que les visiteurs ont continué leur festival. Marco Maurer pour commencer (qui attendait de faire trembler les filets depuis le 11 octobre 2019) d’un boulet de canon puis Henrik Tömmernes dans l’enchaînement ont renvoyé dans cette décisive 32e minute Melvin Nyffeler sur le banc avant que Noah Rod ne marque le cinquième à la fin du deuxième tiers.

Le dernier tiers ne sera qu’une formalité pour des Servettiens qui en ont profité pour soigner leurs statistiques en attaque, histoire de se redonner confiance avant de recevoir encore une fois Lausanne ce mardi aux Vernets pour une revanche qui promet.

Rapperswil – Ge/Servette 0-6 (0-1 0-4 0-1)

St.Galler Kantonalbank Arena. Zéro spectateur. Arbitres: MM. Salonen, Staudenmann; Altmann et Dreyfuss.

Buts: 6e Fehr (Völlmin, Patry) 0-1, 27e Miranda (Omark, Fehr/5 c 4) 0-2, 32e (31’’10) Maurer (Winnik/4 c 4) 0-3, 32e (31’’29) Tömmernes (Omark/5 c 4) 0-4, 40e Rod (Le Coultre/5 c 4) 0-5, 50e Mercier (Vermin, Miranda) 0-6.

Rapperswil: Nyffeler (32e Bader); Profico, Jelovac; Vukovic, Dufner; Sataric, Maier; Lehmann, Rowe, Eggenberger; Clark, Wick, Cervenka; Lhotak, Dünner, Schweri; Forrer, Ness, Wetter; Randegger. Coach: Jeff Tomlinson.

Genève-Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Völlmin, Lecoultre; Mercier, Maurer; Smons; D. Riat, Fehr, Patry; Rod, Richard, Vermin; Moy, Winnik, Omark; Fritsche, Smirnovs, Miranda; A. Riat. Coach: Patrick Emond.

Pénalités: 5 x 2’ contre Rapperswil; 5 x 2’ contre Genève-Servette.

Notes: Rapperswil sans Payr, Moses, Egli (blessés) ni Frantisek (prêté en Swiss League). Genève-Servette sans Karrer, Berthon, Kast (blessés), Guebey (suspendu), Tanner, Vouillamoz, Charlin ni Chuard (en Swiss League).

Votre opinion

0 commentaires