Etienne Daho a eu envie d’en finir avec la vie

Publié

ConfidencesÉtienne Daho a eu envie d’en finir avec la vie

Le chanteur de 66 ans a eu du mal à gérer la célébrité. Il raconte la nuit où tout a failli basculer.

Étienne Daho a adoré et détesté le début des années 90. Il y avait trop de choses à faire.

Étienne Daho a adoré et détesté le début des années 90. Il y avait trop de choses à faire.

Corbis via Getty Images

Étienne Daho a parfois mal vécu tout ce qui accompagne la célébrité. Comme il l’a révélé dans les pages de «Madame Figaro», l’artiste a atteint le point de non-retour en 1991. Après la tournée «Paris Ailleurs», il a pensé au pire.

«Si j’avais continué à ce rythme-là, je serais mort. Trop de travail, trop de fêtes, trop de tout. Et puis ces moments d’hystérie totale, où des gens dormaient en travers de mon paillasson, ce n’était pas possible. Je ne suis pas taillé pour ça. Même si j’adorais le côté joyeux, le cadeau incroyable que ça marche autant. Tellement de projets, de sollicitations, on vit dans un truc où on est perché la plupart du temps. C’est une addiction. Donc, on continue. Jusqu’au moment où je me suis retrouvé au bord du précipice sans m’en être rendu compte», révèle-t-il, avant d’évoquer le moment où tout à failli basculer, un soir, à Los Angeles.

«J’ai réalisé qu’un élan me poussait à en finir»

Il se retrouve alors à enjamber la fenêtre de sa chambre d’hôtel, avant de rebrousser chemin, un «flash de terreur» l’empêchant d’aller plus loin. «J’ai réalisé qu’un élan me poussait à en finir, une sorte de raptus, mais que ce n’était pas moi du tout. Comme lorsque l’on voit le fou en soi, que l’on s’imagine faire une chose absurde ou violente. J’ai mis deux, trois ans à me remettre de cette période. Je suis parti à Londres, j’ai fait l’album «Eden», c’était vraiment une cure», conclut Étienne Daho.

Pensées suicidaires? Faites-vous aider.

Vous ressentez des pensées suicidaires, ou vous vous inquiétez pour un proche? Parlez-en et faites-vous aider, 24/7.


(Cover media)

Ton opinion