Publié

Compagnie aérienneEtihad Regional réduit drastiquement son offre

La compagnie aérienne tessinoise Darwin Airline, qui opère sous le nom d'Etihad Regional, va fortement réduire son offre à compter de l'horaire d'été.

ARCHIVES, Keystone

Le transporteur Etihad Regional n'exploitera en moyenne de fin mars à fin octobre plus que neuf liaisons quotidiennes en direction et à partir des aéroports de Zurich et Genève, contre plus de 30 auparavant.

A l'origine, Etihad Regional avait demandé pour son plan de vols d'été 63 droits de décollage et d'atterrissage auprès de Slot Coordination Switzerland (SCS), la société en charge d'attribuer ces créneaux horaires en Suisse, a indiqué à l'ats son représentant Erich Rindlisbacher, confirmant une information de plusieurs médias et du portail spécialisé Aero Telegraph. Ce nombre a fondu à 18.

Interrogée à son tour, Etihad Regional n'a pas souhaité commenter la réduction de son offre. Pour chaque vol, les compagnies aériennes doivent présenter une demande pour deux créneaux horaires, une pour le décollage et l'autre pour l'atterrissage, a expliqué Erich Rindlisbacher.

Pour son horaire d'hiver 2014/2015, Etihad Regional a présenté des demandes pour une moyenne de 21 vols quotidiens aux aéroports de Zurich et Genève, a encore indiqué le représentant de SCS. Mais en janvier dernier, le transporteur basé à Lugano a commencé à réduire progressivement le nombre de ses liaisons.

Restructuration

Le mois passé, Etihad Regional a annoncé cesser dès le début février ses liaisons entre Lugano et Zurich, entre Zurich et Linz, entre Genève et Toulouse ainsi qu'entre Genève et Nice. Opérant une restructuration, la compagnie veut accroître ses activités dans le domaine des contrats de services pour d'autres transporteurs en Europe.

Etihad Regional avait alors fait savoir qu'elle souhaitait déposer un plan d'affaires d'ici à fin janvier auprès des services de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC). Elle avait motivé la décision de restructurer ses affaires par «le comportement agressif de Swiss et la conjoncture économique difficile en Europe».

Darwin reproche notamment à Swiss ne pas avoir reconduit un contrat de «wet lease» sur la ligne Zurich-Lugano et de l'avoir remplacé par Tyrolean Airways, autre filiale du géant allemand Lufthansa. Fin décembre, la compagnie tessinoise a, d'ailleurs, déposé plainte auprès de la Commission de la concurrence (COMCO), alléguant un comportement «abusif et anticoncurrentiel» de Swiss.

Pour Darwin, c'est sa collaboration avec Etihad Airways qui est visée. Début 2014, Darwin Airline se rebaptisait Etihad Regional, en vertu d«un accord commercial avec la compagnie aérienne nationale des Emirats arabes unis. Etihad doit acquérir 33,3% des parts de Darwin - sous réserve d'une approbation réglementaire encore en attente.

Coopération avec Alitalia

Suite à la restructuration, Etihad Regional a signé un accord de «wet lease» (location d'appareils avec équipage) avec Alitalia, en vue d'assurer pour le compte de la compagnie italienne les routes Pise-Rome et Naples-Palerme.

Pour mémoire, Etihad Airways, avec laquelle Darwin a des accords commerciaux, a obtenu l'aval européen pour reprendre 49% du capital d'Alitalia. Avec ce sauvetage, la compagnie d'Abou Dhabi est devenue l'un des principaux actionnaires de huit transporteurs dans le monde, dont Air Berlin et Virgin Australia.

(ats)

Ton opinion