Suisse: Etiquetage simple pour la teneur en sucre des boissons

Publié

SuisseEtiquetage simple pour la teneur en sucre des boissons

Selon un sondage, près de 80% des Suisses souhaitent un affichage clair de la quantité de sucre dans les boissons.

Les Suisses sont favorables à un système d’étiquetage clair des boissons sucrées, selon un sondage réalisé par gfs.bern en mars. C’est le Groupe d’information Boissons rafraîchissantes (GIBR) qui a commandé cette enquête.

79% des personnes en âge de voter consultent souvent ou occasionnellement l’étiquetage des denrées alimentaires, a communiqué mercredi le GIBR, qui regroupe des producteurs de boissons rafraîchissantes et des parlementaires. Ainsi, la pratique est déjà bien ancrée selon le 7e sondage Alimentation et activité physique de gfs.bern.

Selon un sondage, 80% des Suisses interrogés préféreraient un système de codes couleurs comme norme légale.

Selon un sondage, 80% des Suisses interrogés préféreraient un système de codes couleurs comme norme légale.

KEYSTONE

Toutefois, la réglementation actuelle, avec le tableau des valeurs nutritionnelles, est trop compliquée, d’après les personnes interrogées. 80% d’entre elles préfèreraient un système de codes couleurs comme norme légale. Un étiquetage plus clair serait «propre à faciliter un choix éclairé et à encourager la responsabilité individuelle», lit-on dans le communiqué.

Rejet de l’impôt sur le sucre

D’après l’enquête, 70% des personnes en âge de voter rejettent en revanche un impôt sur le sucre. Elles estiment une telle mesure inefficace pour influer sur la consommation. Les Alémaniques rejettent cet impôt plus fortement que les Romands.

Par ailleurs, les personnes interrogées accordent plus d’importance à la durabilité et estiment que le secteur des boissons joue un rôle important pour une alimentation équilibrée. Dans ce domaine, les producteurs de boissons rafraîchissantes indiquent avoir abaissé la teneur en sucre de leurs boissons de 13% entre 2005 et 2015.

(ATS/NXP)

Ton opinion