Publié

footEuro-2013 dames - L'Allemagne inévitable favorite, Suède et France y croient (PRESENTATION)

PARIS, 09 juil 2013 (AFP) - Vainqueur des cinq dernières éditions, l'Allemagne est logiquement favorite de l'Euro féminin de football qui débute mercredi en Suède, même si le pays-hôte, emmené par l'attaquante Lotta Schelin, et la France, qui veut valider ses progrès par un premier titre, sont aussi candidates.

La dernière fois que l'Allemagne n'a pas gagné l'Euro féminin, c'était en 1993 et la Norvège s'était alors imposée. Depuis, les Allemandes ont fait carton plein avec cinq titres en cinq éditions et l'équipe de la sélectionneuse Silvia Neid sera à nouveau la formation à battre en Suède. Malgré les forfaits de six joueuses importantes (Odebrecht, Faisst, Popp, Kullig, Bresonik, Peter), l'Allemagne présente sans doute le groupe le plus dense et peut s'appuyer sur des individualités marquantes comme la gardienne Angerer, l'arrière centrale Krahn, la milieu offensive Okyiono Da Mbabi (41 buts en 79 sélections) ou encore l'attaquante Bajmaraj, remise après une longue blessure. Les Allemandes devraient en tous cas s'extirper sans grand souci d'un groupe B où la Norvège, les Pays-Bas et l'Islande se battront plutôt pour la deuxième place, voire la troisième, puisque les deux meilleurs troisièmes iront aussi en quarts de finale. Dans le groupe A, la Suède pourra progressivement monter en puissance avec le Danemark, la Finlande puis l'Italie, trois adversaires a priori largement à la mesure de la redoutable attaquante de Lyon Lotta Schelin et de ses équipières. Elles ont en tous cas fini fort leur préparation avec un net succès sur l'Angleterre (4-1). Ces mêmes Anglaises seront dans le groupe C les principales rivales d'une ambitieuse équipe de France, qui reste sur deux quatrièmes places dans des tournois planétaires, le Mondial-2011 et les jeux Olympiques de Londres l'été dernier. "L'objectif, c'est gagner l'Euro. On sait qu'on a l'équipe pour ça et je pense que le groupe et le staff ont mis tous les atouts de leur côté", a déclaré le sélectionneur des Bleues Bruno Bini à l'AFP. Mais contrairement à la Suède, les Françaises ont mal fini leur préparation avec une défaite 2-0 à domicile contre l'Australie, lors de laquelle elles ont gâché énormément d'occasions. stt/pgr/ep

(AFP)

Votre opinion