Publié

BasketEuro-2013 dames - La France, l'Espagne et la Turquie attendues en demi-finales (PRESENTATION)

ORCHIES (France / Nord), 25 juin 2013 (AFP) - La France, l'Espagne et la Turquie partent avec l'étiquette de favorites des quarts de finale de l'Euro-2013 dames de basket, qui ont lieu mercredi et jeudi à Orchies (Nord), le dernier match entre l'Italie et la Serbie apparaissant plus incertain.

Avant même la compétition, la France, vice-championne olympique l'an passé à Londres, était vue comme la principale prétendante à la médaille d'or. Les premières rencontres n'ont pas altéré cette perception. Les Françaises ont remporté leurs six matches par un écart moyen de 22 points. Même si elles ont connu pour la première fois des difficultés face au Belarus dimanche (58-50), elles paraissent disposer d'une marge sur la plupart des équipes. Le camp français adopte les nécessaires précautions de langage. Mais la Suède, son adversaire jeudi, aura bien du mal à empêcher la France de poursuivre son chemin. La Suède est le moins huppé des quarts de finaliste. Elle dispute sa première phase finale de Championnat d'Europe depuis 1987. Même si elles ont obtenu une belle victoire au premier tour sur la Russie (68-57), championne d'Europe en titre, les Suédoises devraient payer à la fois leur inexpérience et leur manque d'impact physique dans le jeu intérieur. Avec la France, l'Espagne est la seule autre équipe à avoir gagné ses six premiers matches. Habituée du podium européen, qu'elle a accroché cinq fois successivement entre 2001 et 2009, elle a une revanche à prendre. L'enjeu du Mondial Seulement 9e il y a deux ans en Pologne, l'Espagne a manqué les JO de Londres. Un échec qu'elle entend réparer au plus vite. Les Espagnoles ont vraiment posé leur empreinte sur cet Euro en éclipsant lundi la Turquie (61-48), médaillée d'argent il y a deux ans. La République Tchèque, leur adversaire mercredi, devra évoluer à son meilleur niveau pour rivaliser. Les deux autres quarts sont sans doute plus ouverts. La Turquie sera favorite devant le Belarus, mais sa dernière sortie contre l'Espagne a placé un point d'interrogation sur son niveau réel. Le Belarus, qui a gêné la France comme aucune autre équipe auparavant, est certainement capable de créer la surprise. Enfin, tout sera possible entre la Serbie et l'Italie, qui n'imaginaient déjà pas atteindre ce stade de la compétition, et qui ont une opportunité inespérée d'aller en demi-finale. Ces quarts de finale se doubleront d'un autre enjeu. Les cinq premiers de l'Euro -ou six premiers si la Turquie, pays organisateur, est dans les cinq- seront en effet qualifiés pour le Mondial-2014. cyb/sk

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!