16.09.2013 à 22:38

basketEuro-2013 messieurs - Pire résultat en douze ans pour la Grèce (CHAPEAU)

LJUBLJANA, 16 sept 2013 (AFP) - La Grèce, battue par la Croatie (92-88 a.2p.), a poursuivi sa descente aux enfers en ne parvenant pas à se qualifier pour les quarts de finale de l'Euro-2013 messieurs de basket, une première depuis 2001, lundi à Ljubljana.

Les Grecs ne sont plus montés sur un podium international depuis leur médaille de bronze à l'Euro-2009. Il y a deux ans en Lituanie, ils avaient déjà déçu avec une 6e place. Puis l'an passé, ils avaient échoué à se qualifier pour les JO. L'échec est cette fois-ci plus évident encore, alors qu'ils figuraient parmi les principaux favoris de la compétition, après avoir fait forte impression en préparation. Mais après un début d'Euro impeccable, ils ont commis deux erreurs contre la Finlande et l'Italie qu'ils auront traînées comme un boulet au deuxième tour. En s'imposant, la Croatie s'est adjugé la première place du groupe F, gagnant le droit d'affronter l'Ukraine, sans doute la plus faible des huit équipes qualifiées pour les quarts de finale. Croates et Grecs se sont livré un duel superbe. Les premiers ont longtemps mené, mais en oubliant de faire faute pour obtenir la dernière possession dans le temps réglementaire alors qu'ils menaient de trois points, ils ont relancé la Grèce. Nikos Zisis a rentré un panier primé à moins de 10 secondes de la fin pour égaliser. Dans la première prolongation, la Croatie a pris 7 points d'avance, pendant que la Grèce perdait son leader Vassilis Spanoulis, sorti pour cinq fautes. Mais les Grecs n'ont pas lâché et sont revenus, toujours grâce à Zisis (14 points) et à Yannis Bourousis (21 points, 9 rebonds). Ils ont arraché une seconde prolongation, où les Croates ont fini par prendre le dessus, sous l'impulsion en particulier de Bojan Bogdanovic (22 points). La victoire croate a également donné la deuxième place de cette poule F à la Slovénie, qui sera opposée en quart à la France, vice-championne d'Europe en 2011. L'intérêt des deux derniers matches s'en est trouvé nettement réduit. L'Italie est venue à bout de l'Espagne (86-81 a.p.), la double tenante du titre qui a déjà concédé trois défaites dans cet Euro - comme la France - ce qui ne lui était pas arrivée depuis 2005. Enfin, la Slovénie a laissé couler devant la Finlande (92-76). L'indispensable star slovène Goran Dragic, a été préservé par l'entraîneur Bozidar Maljkovic et n'a joué que cinq minutes. cyb/smr

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!