Publié

basketEuro-2015 messieurs - La Serbie enchaîne contre l'Allemagne (CHAPEAU)

Montpellier, 6 sept 2015 (AFP) - La Serbie a confirmé son tour de force réalisé la veille contre l'Espagne, en battant l'Allemagne sur le fil (68-66), dimanche à Berlin lors de la deuxième journée de l'Euro, marquée par la réaction de la "Roja" contre la Turquie.

Les Serbes, vice-champions du monde, ont trouvé la faille grâce à un numéro de funambule de Nemanja Bjelica. Moins époustouflant que la veille face à l'Espagne (24 points, 10 rebonds, 4 passes décisives), le nouvel ailier NBA (Minnesota Timberwolves) a toutefois donné la victoire aux siens sur un "lay-up" côté droit à 9/10e de seconde de la fin pour terminer à 12 points. Solide en défense, la Serbie a souffert d'une panne d'adresse à longue distance (4/30). La rencontre aurait pu mal tourner pour les hommes de "Sacha" Djordjevic si les Allemands n'avaient pas raté une succession de tirs ouverts en fin de partie, provoquant l'agacement de Dirk Nowitzki (15 pts, 10 rbds). "Je suis évidemment déçu, frustré. C'était une belle après-midi de basket. A la fin, il a manqué un tout petit quelque chose. C'est dommage mais c'était vraiment super, le public fut incroyable. Il faut maintenant récupérer et se tourner dès demain (lundi) sur la suite", a commenté le légendaire intérieur de Dallas. Peu convaincante samedi lors de son succès contre l'Islande (71-65), l'Allemagne devra réagir mardi lors d'un duel qui s'annonce bouillant face à la Turquie, corrigée par la sélection espagnole (104-77). Vexée par sa défaite contre la Serbie, la "Roja" a réagi de belle manière en s'appuyant sur Pau Gasol (21 pts, 7 rbds), qui devient le septième joueur le plus prolifique de l'histoire de l'Euro (851 points). Il reste encore loin du Français Tony Parker (1.030 pts), qui a égalé le record du Grec Nikos Galis lors de la démonstration des tenants du titre contre la Bosnie-Herzégovine (81-54). Vassilis Spanoulis, Grec comme Galis, a fait admirer ses qualités de chef d'orchestre contre la Croatie pour signer une deuxième victoire. Dans ce match très serré entre les deux meilleures équipes du groupe C, le stratège de l'Olympiakos a rendu une copie complète (16 pts, 4 rbds, 6 passes), contribuant au succès court, mais précieux, des siens (72-70). Finaliste sortante, la Lituanie a également fait la passe de deux en matant la Lettonie devant son public de Riga grâce à une bonne défense (68-49). ll/es

(AFP)

Ton opinion