Publié

patinageEuro-2016 - De l'or pour la Russie et la France en apothéose (PAPIER GENERAL)

Par Sabine COLPART

Bratislava, 30 jan 2016 (AFP) - L'Euro-2016 de patinage artistique s'est achevé, samedi à Bratislava, sur les médailles d'or en couples des champions olympiques Russes, Volosozhar/Trankov, et des jeunes danseurs français Papadakis/Cizeron.

La Russie a terminé la compétition en tête au tableau des médailles grâce à l'excellence de son vivier dans la catégorie féminine. Leurs trois engagées ont pris les 3 places sur le podium.

La Russie est également la seule nation à avoir remporté 2 titres avec celui samedi en couples, son autre point fort en patinage artistique.

Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov ont savouré leur retrouvailles avec l'or en Slovaquie.

Le duo ne s'était plus présenté en grands championnats depuis son sacre olympique en février 2014 à Sotchi.

En effet, ils avaient dû renoncer à la saison dernière suite à une blessure à une épaule de Trankov.

Les deux patineurs en ont profité pour se marier l'été dernier après 6 années passées sur la glace.

Bratislava signait leur retour au plus haut niveau. Même s'ils n'ont pas été au meilleur de leur forme, Volosozhar, 28 ans, et Trankov, 32 ans, se sont imposés avec un total de 222,66 points.

Désormais quadruples champions d'Europe, ils ont devancé un nouveau duo allemand, composé de la star allemande Aliona Savchenko et du Français Bruno Massot (200,78), pour leur premier championnat international.

La France a pu briller grâce à ses danseurs, Gabriella Papadakis, 20 ans, et Guillaume Cizeron, 21 ans.

Portés par la magie de leur nouveau programme libre, ils ont réussi avec force et émotion à glaner leur 2e titre européen de suite après un début de saison difficile.

Sacrés champions d'Europe puis champions du monde en 2015, ils étaient extrêmement attendus cette saison pour confirmer. Mais un coup dur a retardé sérieusement leur rentrée. Papadakis a souffert d'une commotion cérébrale suite à une chute à l'entraînement.

A Bratislava, ils se sont élancés pour la première fois en compétition internationale.

Avec un total de 182,71 points, ils ont de nouveau décroché l'or pour devancer les Italiens Anna Cappellini et Luca Lanotte (178,01).

Après un silence émouvant durant le programme libre des deux Bleus, le public a exulté et réservé une standing-ovation aux rois de la danse.

Ces championnats d'Europe auront mis en lumière une toute jeune fille de 16 ans.

Pour sa première participation, Evgenia Medvedeva a remporté l'or, devant deux autres Russes, âgées de 17 ans. La Russie monopolise les podiums internationaux depuis 3 saisons avec une pléthore d'adolescentes capables d'enchaîner une multitude de sauts.

Derrière l'armada russe, aucune européenne ne rivalise.

Lui aussi est seul en Europe à très haut niveau. L'Espagnol Javier Fernandez a survolé la compétition pour coiffer sa 4e couronne consécutive. Il s'est imposé de main de maître avec une avance de 60,21 points sur son dauphin, l'Israélien Alexei Bychenko.

Jamais sur un grand événement (JO, Mondiaux, Euros, Quatre Continents ou finale du Grand Prix), un médaillé d'or n'avait eu un tel écart sur le médaillé d'argent.

Fernandez, aussi exceptionnel soit-il, reste cependant un cran en-dessous du grand maître du patinage actuel messieurs, le Japonais Yuzuru Hanyu, son partenaire d'entraînement à Toronto (Canada) sous la houlette de Brian Orser.

sc/dmk

(AFP)

Ton opinion