03.03.2016 à 14:40

footEuro-2016 - Deschamps: "En terme d'organisation, aucun souci"

Paris, 3 mars 2016 (AFP) - Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a assuré qu'il n'y avait "aucun souci en terme d'organisation" de l'Euro-2016, lors d'une réunion avec ses homologues qualifiés, jeudi à Paris, pour évoquer les questions organisationnelles.

"On avait déjà fait un rassemblement comme ça avant la Coupe du monde 2014, un workshop (atelier) comme ils disent", a détaillé le sélectionneur français devant la presse jeudi. "Ca permet de réunir tout le monde, et puis il n'y a pas que les aspects techniques, il y a la sécurité, la presse, l'aspect médical... Chaque domaine échange avec les différentes nations pour avoir les instructions de l'UEFA, qui gère ça très bien."

"Cette réunion permet de réaliser que ça se rapproche, nous sommes à Paris à 99 jours de l'Euro, s'est réjoui le sélectionneur de l'Eire, Martin O'Neil, versé en poules dans le groupe de la mort (le E), où il affrontera la Suède de Zlatan Ibrahimovic, l'Italie et la Belgique. "Il y a une bonne ambiance aujourd'hui, c'est le plus important."

Il a notamment été question de la sécurité de l'événement, "devenue un très, très gros sujet" après les attentats de Paris le 13 novembre, a poursuivi O'Neil. "Je suis certain que la France fera tout ce qui est possible pour que tout se passe bien. Même si l'ambiance est relax aujourd'hui (jeudi), on a le sentiment qu'il y a une sécurité importante et la plupart des coaches européens présents sont détendus grâce à cela."

"Nous ne devons pas penser à cela", a considéré Vladimir Petkovic, le sélectionneur suisse. "Nous devons nous focaliser sur le football, sur la meilleure façon de préparer notre équipe, car j'ai toute confiance en les personnes chargées d'assurer la sécurité de l'Euro."

Les sélectionneurs ont également été briefés sur l'organisation des matches, le transport, la logistique, l'hébergement, le marketing, a détaillé l'UEFA sur son site internet. L'ancien arbitre Pierluigi Collina, qui préside la commission d'arbitrage de l'UEFA, a donné aux sélectionneurs des précisions sur les questions disciplinaires et l'intégrité.

"J'ai déjà fait beaucoup, beaucoup de réunions en Italie avec Collina, une personne extraordinaire", a de son côté expliqué Gianni De Biasi, le sélectionneur italo-albanais de l'Albanie, futur adversaire de la France dans le groupe A. "Pour moi, ces questions sont une formalité. C'est très difficile de jouer un match, mais pas de participer à ces réunions!"

cda/pgr/mam

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!