Publié

footEuro-2016/Eliminatoires - L'Allemagne reçue cinq sur cinq en Ecosse (COMPTE RENDU)

Londres, 7 sept 2015 (AFP) - L'Allemagne a fait un pas de plus vers la qualification en décrochant en Ecosse (3-2) une 5e victoire d'affilée sans éclat dans le Groupe D des éliminatoires de l'Euro-2016.

Les coéquipiers de Schweinsteiger conservent donc en tête leurs deux points d'avance sur la Pologne (19 contre 17), qu'ils avaient doublée vendredi après l'avoir dominée (3-1).

Après sa défaite dans le même temps en Géorgie (1-0), la dégringolade continue également pour la "Tartan Army", désormais à quatre unités de la 3e place de barragiste actuellement occupée par l'Irlande (15 contre 11). Autant dire un gouffre à deux journées du terme.

Le match des champions du monde, très peu inquiétés dans le jeu, aurait toutefois dû être plus tranquille grâce aux deux nouveaux buts de Müller en 1re période (18, 34), ce qui porte à huit son total dans la campagne.

Mais l'équipe de Joachim Löw, bien fébrile sur coups de pied arrêté à l'image, une fois n'est pas coutume de Neuer, a permis aux Ecossais de marquer par Hummels contre-son-camp (28) puis McArthur (43).

Dominée à domicile, la formation de Gordon Strachan se retrouvait donc étonnamment à 2-2 à la pause, pour le plus grand plaisir du bruyant public d'Hamden Park.

Déjà auteur d'un doublé à l'aller (2-1), Müller s'est toutefois mué en passeur pour Gundogan (54) et la Mannschaft a pris l'avantage pour la 3e fois.

Cette fois-ci, l'Ecosse, qui a terriblement souffert des accélérations dans le dos de sa défense de Götze et compagnie, n'a plus rien trouvé à redire et concède son premier revers à domicile après trois victoires avant de recevoir la Pologne puis d'aller à Gibraltar.

Vainqueurs à quatre reprises des Allemands, la dernière fois en 1999, les Ecossais, qui ont encore lutté avec plus de vaillance et de courage que de génie, ne comptent donc toujours aucune victoire contre eux en compétition, en huit tentatives.

Habillés du même habit peu rutilant que celui qu'ils enfilent parfois lors des matches amicaux, les Allemands ont eux peut-être pensé un peu vite que cette rencontre ne comptait pas vraiment. Il leur faudra donc finir le travail en Irlande et contre la Géorgie.

cd/dmk

(AFP)

Votre opinion