Publié

footEuro-2016/Eliminatoires - L'Angleterre 1re, Rooney dépasse Sir Bobby Charlton (COMPTE RENDU)

Londres, 8 sept 2015 (AFP) - L'Angleterre, qualifiée pour l'Euro-2016 depuis samedi, s'est assuré la 1re place du groupe E en dominant la Suisse (2-0) mardi en éliminatoires, tout en offrant à Rooney un nouveau record grâce à son 50e but international.

La sélection de Roy Hodgson, 1re avec 24 points, ne peut donc plus être rejointe par les Helvètes, 2e avec 15 points.

Alors qu'ils restaient sur cinq victoires d'affilée en qualifications et huit matches sans revers, les coéquipiers d'Inler demeurent bien placés avec trois unités d'avance sur la Slovénie à deux matches de la fin, mais ils ont vu fondre une belle partie de leur avance.

Les Anglais, même peu emballants, alignent eux une 8e victoire de rang dans le groupe E et restent en course pour devenir la 6e équipe à remporter tous ses matches de qualification.

Une performance qui apparaît bien mystérieuse, tant ils ont encore semblé empruntés face à un adversaire organisé.

A moins qu'ils n'aient pêché en cherchant trop systématiquement à offrir à Rooney son 50e but.

Ce qu'est finalement parvenu à faire Sterling en lui obtenant un penalty alors que la délivrance était auparavant venue des pieds de la relève Kane (67e).

Avant cela, l'attaquant de 29 ans avait bien été le plus dangereux, mais à part un tir hors-cadre (17e) ses tentatives manquaient de tranchant.

Comme samedi à Saint-Marin, le Red Devil n'a toutefois pas laissé passer sa chance (84e) de reléguer dans les oubliettes de l'histoire anglaise le record de 49 buts de Sir Bobby Charlton, qui tenait depuis 45 ans.

L'invincibilité de l'équipe de Roy Hodgson, ancien sélectionneur suisse, s'élève désormais à 13 matches mais il lui faudra montrer autre chose contre l'Espagne ou la France en novembre, lors de deux matches de gala qui serviront de test grandeur nature avant l'Euro.

Bien organisée et solide défensivement, la Suisse peut donc avoir des regrets. Audacieuse offensivement, il ne lui a manqué qu'un peu de précision devant pour tester véritablement Hart.

Elle peut néanmoins regretter deux hors-jeu très litigieux sans lesquels Drmic (42e) ou Stocker (64e) auraient vraisemblablement donné des sueurs froides à leur hôte.

cd/pel

(AFP)

Votre opinion