Publié

footEuro-2016/Qualif. - La Belgique perd la tête au pays de Galles (COMPTE RENDU)

Bruxelles, 12 juin 2015 (AFP) - La Belgique s'est inclinée au pays de Galles, laissant la première place du groupe B des qualifications pour l'Euro à son hôte, emmené par un excellent Gareth Bale, vendredi soir à Cardiff.

Les "Diables Rouges" n'avaient encore jamais perdu un match de qualification depuis que Marc Wilmots est sélectionneur (mai 2012). Les Gallois, eux, sont aux portes de l'Euro. Cette défaite ne met pas en péril une participation des Belges au Championnat d'Europe mais elle sonne comme un avertissement pour une équipe qui éprouve toujours des difficultés face à des défenses regroupées. Les "Diables", malgré Eden Hazard, élu meilleur joueur de Premier League cette saison, malgré Kevin De Bruyne, meilleur joueur de Bundesliga, n'ont pu franchir le mur gallois. Dominés en début de rencontre, les "Dragons" gallois ont pu compter sur un Bale très en jambes pour faire la différence. L'attaquant du Real Madrid a ouvert la marque grâce à une bourde de Radja Nainggolan: le milieu de terrain de l'AS Roma a manqué une tête en retrait vers son gardien, lançant Bale vers le 1-0. Vexés, les Belges ont ensuite outrageusement dominé le match mais les Gallois ont défendu avec un courage communiqué par leurs 30.000 supporteurs. Le pays de Galles, qui attend depuis le Mondial-1958 une participation à un grand tournoi, prend donc la tête du groupe avec trois points d'avance sur la Belgique. La France se rapproche vraiment pour les hommes du sélectionneur Chris Coleman. Les jours précédant la rencontre avaient été agités, côté belge, par l'incertitude concernant l'avenir du sélectionneur. Courtisé par Schalke 04, Marc Wilmots a longtemps laissé planer le doute sur un éventuel départ vers la Bundesliga. Une question qui a crispé ses relations avec la presse belge, et avait presque fait passer au second plan l'enjeu du match. Quelques heures avant le coup d'envoi, le club allemand a toutefois annoncé renoncer à recruter le Belge, les négociations ayant échoué. "Willie" a assuré qu'il restera aux commandes de l'équipe nationale "au moins" jusqu'à l'Euro et s'en est déclaré "très heureux". Mais ce feuilleton sur son possible départ n'était sans doute pas la meilleure préparation pour un match à enjeu. bnl/gv

(AFP)

Votre opinion