Publié

footEuro-2016/qualif. - Suède et Monténégro dos à dos, Ibrahimovic buteur (COMPTE RENDU)

Podgorica (Monténégro), 15 nov 2014 (AFP) - La Suède a concédé un match nul sur le terrain du Monténégro (1-1) après un but d'un Zlatan Ibrahimovic de retour à son meilleur niveau, samedi en qualifications de l'Euro-2016 à Podgorica.

Ibrahimovic a porté à 51 unités son record de buts pour la Suède, dès la 9e minute de jeu. Une fois n'est pas coutume, il a marqué du gauche, profitant d'une aubaine sur la ligne des six mètres après un mauvais dégagement d'un défenseur. On a longtemps pu croire que le score ne bougerait plus, tant les Suédois avaient la mainmise sur la rencontre quand ils jouaient haut. Mais ils ont trop reculé, et été rattrapés à dix minutes de la fin. Ce nul place la Suède en deuxième place du groupe G avec six points en quatre matches, loin derrière l'Autriche (dix points) qui a battu la Russie (troisième avec cinq points). Six jours après son retour à la compétition, on a vu un Ibrahimovic affûté, cherchant à profiter de tous les espaces laissés par la défense monténégrine. À la 19e minute on a cru à son 52e but, quand il était servi dans le dos de la défense et dribblait le gardien, mais l'arbitre sifflait un hors-jeu. Il a aussi expédié sur le poteau un coup franc direct à 25 mètres (73e). Le nul fait regretter le déchet, comme sa frappe au dessus sur un bon centre en retrait de Forsberg (28e), ou cette contre-attaque gâchée par une passe trop molle (69e). Plombés par un but encaissé très tôt, et dominés physiquement ensuite, les joueurs vifs et techniques du Monténégro avaient d'abord peu d'occasions franches. Mais en deuxième période, à mesure que la Suède lui abandonnait la possession, ils ont mis une pression de plus en plus forte sur le but d'Isaksson, et été récompensés. D'abord Basa envoyait le ballon juste au dessus de la barre alors qu'il était à moins de deux mètres du but (77e). Puis Jovovic était pris en sandwich par deux adversaires dans la surface, obtenant un penalty que transformait Jovetic (80e). C'est trop tard que les Scandinaves repartaient à l'assaut. Ekdal aurait pu être le sauveur, sauf que seul face au but, il envoyait au dessus une reprise sur un centre en retrait (81e) et que son but dans les arrêts de jeu était refusé à cause d'une faute d'un coéquipier (90e 2). hh/gca

(AFP)

Ton opinion