Publié

footEuro-2016-Qualifications - Bon point pour l'Italie en Croatie (COMPTE RENDU)

Split (Croatie), 12 juin 2015 (AFP) - L'Italie a obtenu un bon nul en Croatie (1-1) mais reste deuxième du groupe H de qualifications pour l'Euro-2016 derrière son adversaire, vendredi à Split dans un stade vide, après une sanction de l'Uefa.

Les temps ont changé. Dans Croatie-Italie, la grosse équipe est bien celle au damier rouge et blanc. Les "Azzurri" ont finalement pris deux points en deux matches contre le leader du groupe. A l'aller à Milan (1-1), l'Italie avait déjà été dominée avant de s'en sortir avec un point. Le nul de la Norvège contre l'Azerbaïdjan (0-0) laisse les Vikings troisièmes à deux longueurs de l'Italie. La Croatie peut nourrir des regrets, et elle a perdu son capitaine Dario Srna, suspendu au prochain match pour un second jaune reçu en fin de rencontre. La "Nazionale" a pourtant bien mal commencé son match, concédant un penalty pour une faute de Davide Astori sur Srna (7). Mais sur la lignée de sa grande finale de Ligue des champions, Gianluigi Buffon a arrêté la frappe de Mario Mandzukic. Après cette première alerte, l'Italie s'est laissée surprendre sur une énorme erreur de concentration, et peut-être une erreur d'arbitrage. Pendant que trop d'"Azzurri" contestaient auprès du juge de ligne un but refusé à Stephan El Shaarawy pour un hors-jeu limite, les Croates jouaient le ballon et concluaient par Mandzukic un contre facile face à une équipe en semi-désertion. Ivan Rakitic, autre héros de la finale de C1 Barcelone-Juventus (3-1), a encore fait souffrir les Turinois, au nombre de trois à Split. Auteur de l'ouverture du score pour le Barça, le blond a donné cette fois la balle de but à Mandzukic. Le capitaine Buffon eut beau tempêter - et récolter un avertissement - la Croatie menait 1-0. Le 4-4-2 avec Leonardo Bonucci et Astori en charnière, Conte abandonnant son sacrosaint 3-5-2, ne contenait pas les Croates. Mais les Italiens restent des compétiteurs et sont revenus dans le match sur un penalty, pour une faute de main bien naïve de Mandzukic. Antonio Candreva a surpris le gardien de l'AS Monaco Danijel Subasic sur une Panenka (36), et le match s'est équilibré. Conte est toujours invaincu avec l'Italie, mais il a perdu sur blessure Lorenzo De Silvestri, qu'une vilaine torsion du genou a contraint à sortir sur une civière, remplacé par Mattia De Sciglio. A la mi-temps, Buffon a aussi baissé pavillon, victime d'un coup à un genou, et remplacé par le Parisien Salvatore Sirigu. Le chemin vers l'Euro français est encore long pour l'Italie, mais il est dégagé. eba/abl

(AFP)

Votre opinion