Football - Euro 2020: «Football's Coming Home» dans le groupe D
Publié

FootballEuro 2020: «Football's Coming Home» dans le groupe D

Qu’est-ce qu’on attend de cette poule? Quel joueur va impressionner ou décevoir? Décryptage du groupe de l’Angleterre à la sauce lematin.ch, avant le début du Championnat d’Europe.

par
Robin Carrel
La troupe de Gareth Southgate est très attendue.

La troupe de Gareth Southgate est très attendue.

AFP

La composition du groupe

Croatie, République tchèque, Angleterre et Ecosse.

Ce qu'on attend de ce groupe

On attend de voir comment Gareth Southgate va faire pour choisir parmi son ultra talentueuse ligne offensive. Quel entraîneur, à part peut-être Didier Deschamps, peut se targuer d'avoir autant de cadors avec Phil Foden (Manchester City), Jack Grealish (Aston Villa), Mason Mount (Chelsea), Bukayo Saka (Arsenal) et Jadon Sancho (Dortmund) devant? Le problème, c'est qu'au foot on ne peut pas tous les mettre en même temps et c'est presque dommage.

Les supporters anglais pourront tout à fait chanter à tue-tête «Football's Coming Home» parce que ce sera de toute façon vrai, puisque les demi-finales et la finale se joueront à Wembley. Les «Three Lions» (alors qu'en fait, sur le maillot, ce ne seraient pas des lions mais des léopards d'or, en vrai) évolueront aussi à domicile à trois reprises lors du tour préliminaire. C'est un peu injuste, c'est vrai, mais ça peut aussi avoir l'effet inverse et mettre une grosse pression sur un groupe encore vert - seule la Turquie a un contingent plus jeune.

Ce qu'on n'attend pas de ce groupe

On n'attend pas de ce groupe qu'il fournisse un des quatre meilleurs troisièmes qui seront repêchés pour les 8es de finale. Aussi sympathique que soient les Ecossais et aussi belle qu'ait été l'histoire de leur qualification, ils ne feront pas le poids face à des monstres du continent comme la Croatie et l'Angleterre. Leurs fans sont inversement exceptionnels à la qualité de leur contingent. Il n'y a guère que John McGinn, Scott McTominay, Kieran Tierney et Andy Robertson qui ont le niveau.

Andrew Robertson va devoir se sublimer

Andrew Robertson va devoir se sublimer

AFP

Ce sera aussi compliqué pour une équipe de République tchèque qui a touché ses limites en amical en Italie (défaite 4-0). Les Tchèques, finalistes de la compétition il y a 25 ans en Angleterre, n'en finissent plus de courir après leur glorieux passé depuis. Ils vont faire un bon nul 2-2 contre les Ecossais en ouverture à Glasgow, ne marqueront plus rien et passeront à la trappe comme leur hôte.

Le joueur qu'on attend

On attend logiquement beaucoup de l'offensive anglaise. Mais moi, ce qui m'intéresse, c’est un cran plus bas. Juste pour savoir comment Jude Bellingham va finir par s'imposer dans le XI de Gareth Southgate. Car le gamin grille tous les temps de passage depuis toujours et je ne vois pas de raisons à ce que ça s'arrête cet été. Les titulaires dans l'axe défensif du milieu de terrain seront peut-être Jordan Henderson et Mason Mount. Declan Rice et le néophyte Kalvin Philipps espéreront avoir leur tour eux aussi. Mais l'ancien de Birmingham City va tous les doubler, c'est écrit.

Jude Bellingham va faire mal.

Jude Bellingham va faire mal.

AFP

Le plus jeune joueur de l'histoire à évoluer sur la pelouse de St-Andrew's n'a pas eu besoin de temps d'adaptation. Jamais. Même pas après avoir été acheté 23 millions d'euros par le Borussia Dortmund un mois après ses 17 ans. Il a commencé directement en tant que titulaire en Bundesliga et est devenu titulaire inamovible en fin d'exercice. Celui qui fêtera ses 18 ans en plein tournoi, le 29 juin, a aussi découvert la Champions League cette saison. En tant que titulaire à tous les matches depuis novembre. Comment pourra-t-il en être autrement pendant l'Euro?

Le joueur qu'on n’attend pas

John Fleck! Le milieu de Sheffield United a été testé positif au coronavirus et a un peu embêté toute sa sélection en pleine préparation. Le milieu de terrain de 1m69 a forcé six de ses coéquipiers à manquer le dernier match de préparation contre le Luxembourg et c’est peu dire que la sélection écossaise n’avait pas besoin de ça, alors qu’elle ne figure pas parmi les cadors de sa poule D. Ces joueurs sont restés isolés dans leur hôtel espagnol où ils s’entraînaient avant l’Euro, alors que tout va bien pour leurs concurrents.

En plus, je dois vous l’avouer, je lui en veux un peu, à celui qui est né à Glasgow il y a 29 ans. Je me rappelle encore de ces parties endiablées de Football Manager, opus 2008/2009, où il avait tout de ce qu’on appelle, dans le jargon de ce jeu, un «Wonder Kid». Il avait des statistiques prometteuses de partout et je l’avais acheté au cours de plusieurs parties, croyant très fort en lui. Mais à chaque fois, il a déçu. Du coup, j’avoue toujours avoir une certaine rancune mal placée à son égard. Il y a des choses comme ça, dans la vie, qu’on ne contrôle pas…

La surprise

Mateo Kovacic sera le Ballon d’Or 2021! Tout le monde avait misé sur N'golo Kanté ou des attaquants de classe mondiale, mais c’est finalement le milieu de Chelsea qui va «faire une Modric» à la surprise générale. Le Croate va profiter du succès des «Blues» en finale contre Manchester City, lors de laquelle il a joué dix minutes, ainsi que du beau parcours de la Croatie (éliminée en demi-finale, après avoir sorti la France en 8es) lors de cet Euro, pour coiffer tout le monde au poteau.

Road to the Ballon d’Or.

Road to the Ballon d’Or.

AFP

C’est la fête dans son pays, mais aussi en Autriche. Parce que si la Suisse se gargarise (et lui en veut un peu aussi) d’avoir produit Ivan Rakitic, son voisin a aussi pu rêver d'aligner le natif de Linz. Le milieu défensif a en effet appris les bases du football dans le ville qui produit des tourtes excellentes, avant que ses parents ne le renvoient terminer sa formation dans son pays d’origine.

Votre opinion