Publié

FootballEuropa Lague: Sale soirée pour l'Angleterre, incidents à Kiev et Rotterdam (CHAPEAU-ACTUALISATION)

PARIS, 26 fév 2015 (AFP) - Les 16e de finale de l'Europa League n'ont pas souri aux Anglais jeudi avec les éliminations de Liverpool et Tottenham lors d'une soirée marquée par des incidents en tribunes à Kiev et Rotterdam.

Après les résultats en dents de scie des clubs de Premier League lors des huitièmes de finale aller de Ligue des champions (défaites pour Manchester City et Arsenal, nul pour Chelsea), la C3 n'a pas modifié la donne, bien au contraire. Liverpool a ainsi fini par craquer aux tirs au but au stade Ataturk d'Istanbul là où il avait pourtant réalisé l'un des plus grands exploits de son histoire. Dix ans après l'incroyable scénario de la finale de la C1 contre l'AC Milan (3-3 a.p., 3-2 t.a.b.), les Reds ont raté leurs retrouvailles avec l'enceinte face au club résident, le Besiktas (1-0 a.p., 5-4 t.a.b.), et quittent la scène européenne têtes basses. Même punition pour Tottenham. Le choc contre la Fiorentina a tourné à l'avantage des Italiens (2-0). Après le 1-1 de White Hart Lane, c'est Mario Gomez et Mohamed Salah qui ont offert à la Viola le ticket pour les 8e de finale. Everton, qui a écrasé pour la 2e fois Berne (4-1 à l'aller, 3-1 au retour), sauve l'honneur. Parmi les autres grands noms encore en lice, l'Inter Milan avait fait le gros du travail en Ecosse face au Celtic (3-3) et n'a eu qu'à gérer ce nul avantageux au retour (1-0), tout comme Naples (1-0 contre Trabzonspor après le 4-0 de l'aller). Avec la Roma et le Torino, la Serie A fait carton plein avec cinq pensionnaires en 8e de finale. Le match Feneyoord-Roma, considéré "à risques", a été interrompu à deux reprises en raison de jets de projectiles sur le terrain par des supporteurs néerlandais. La rencontre s'inscrivait dans un contexte particulier après les actes de vandalismes commis par plusieurs dizaines de fans de Feyenoord à Rome à l'aller. L'Ajax Amsterdam sera là également ainsi que le tenant du titre, le FC Séville, qui n'a pas tremblé en déplacement à Mönchengladbach (3-2) et a confirmé sa victoire obtenue en Espagne (1-0). Il n'y a plus de clubs français en lice après la sortie de Guingamp contre le Dynamo Kiev, vainqueur 3-1 au retour à l'issue d'un match interrompu une dizaine de minutes après les débordements de supporteurs ukrainiens. Les incidents ont débuté en fin de rencontre avec l'entrée de fans ukrainiens sur la piste d'athlétisme entourant le terrain. Les supporteurs se sont dirigés de façon menaçante vers la tribune où se trouvaient les Bretons, qui ont immédiatement quitté le stade, puis ont échangé des coups avec les stadiers. Le tirage au sort des huitièmes de finale de l'Europa League aura lieu vendredi à Nyon, siège de l'UEFA. kn/sk

(AFP)

Votre opinion