Publié

footEuropa League - Sion-Bordeaux: déclarations (COMPTE RENDU)

Willy Sagnol (entraîneur des Girondins de Bordeaux):

"Le foot ce n'est pas toujours une question de mériter de perdre ou de gagner, si Sion a égalisé c'est que quelque part ça devait être ainsi.

Ce qui est cruel c'est que ça arrive à la dernière seconde, sans qu'on ait été en danger. Aujourd'hui il y avait beaucoup d'objectifs, pas seulement comptables, mais d'hommes, de groupe. Les joueurs ont montré que quelle que soit la situation, même difficile, ils essaient de former un bloc. Autant j'avais d'amertume et de honte samedi dernier à Ajaccio (défaite 2-0), autant aujourd'hui ça redonne du baume au coeur. J'ai retrouvé des joueurs qui essaient, qui n'ont pas le pied qui tremble, qui essaient d'apporter leur pierre à l'édifice. Même si le résultat est difficile, j'espère que cela se traduira par des choses positives dimanche. Cela permettra de clore un certain débat, selon lequel les joueurs avaient lâché, qu'il y avait une cassure.... En deux matches si Sion a eu trois occasions c'est le bout du monde. On a encore un jeu un peu trop mono rythmique, ce qui fait qu'on a un peu de mal à surprendre l'adversaire. Forcément le premier sentiment après un match comme ça c'est de l'abattement et de la colère. Sans parler d'être sortis de la crise, j'estime que les joueurs peuvent être fiers de leur prestation".

Didier Tholot (entraîneur de Sion): "Le résultat est important pour nous. Aujourd'hui on a été très moyens. Notre qualité c'est aussi de se propulser très vite vers l'avant. On fait une erreur sur le but qu'on prend mais il y a pénalty sur Assifuah en première période. Les valeurs de ce groupe c'est d'aller chercher quelque chose jusqu'au bout. C'est un bon résultat par rapport à la performance qu'on a pu faire, un résultat qui oblige Bordeaux à gagner deux fois. On est dans une période où on est dans le dur, on a beaucoup joué et aujourd'hui les choix sont difficiles à faire car on n'a pas un effectif pléthorique. Ce corner (qui amène le but égalisateur, NDLR) on l'avait mis en place ce matin et ça a marché. Avec les deux matches de qualification qui restent, si je peux aider Bordeaux plutôt que Liverpool, je le ferai volontiers."

Propos recueillis en conférence de presse

ebe/dmk

(AFP)

Votre opinion