Polémique - Europe 1 suspend Fabien Lecoeuvre après ses propos sur Hoshi
Publié

PolémiqueEurope 1 suspend Fabien Lecoeuvre après ses propos sur Hoshi

Le chroniqueur a été écarté «provisoirement» de l’antenne après que celui-ci a critiqué le physique de la chanteuse Hoshi, a confirmé vendredi la chaîne de radio.

Chroniqueur sur Europe 1, Fabien Lecoeuvre a été suspendu par la chaîne de radio après avoir critiqué à l’antenne le physique de la jeune chanteuse Hoshi.

Chroniqueur sur Europe 1, Fabien Lecoeuvre a été suspendu par la chaîne de radio après avoir critiqué à l’antenne le physique de la jeune chanteuse Hoshi.

AFP

Le chroniqueur musical Fabien Lecoeuvre a été écarté «provisoirement» de l’antenne d’Europe 1, en raison de ses propos contre la chanteuse Hoshi, dont il avait critiqué le physique, a confirmé vendredi la station du groupe Lagardère

Wendy Bouchard, l’animatrice d’«Europe Soir Weekend», l’émission dans laquelle il intervient comme chroniqueur, avait indiqué sur Twitter qu’il ne serait pas à l’antenne ce week-end, en raison de ses propos jugés choquants à l’égard de Hoshi et d’autres artistes.

Le chroniqueur, attaché de presse et auteur d’ouvrages sur la chanson, s’en était pris au physique de Hoshi et d’autres chanteurs, dans un entretien diffusé récemment sur la webradio Arts-Mada. La qualifiant d’«effrayante», il avait suggéré, pour vendre plus d’albums, qu’elle donne ses chansons à des «filles sublimes».

Tweet d’excuses

La chanteuse avait dénoncé ces propos sur les réseaux sociaux, poussant Fabien Lecoeuvre à lui présenter des excuses. Il a assuré avoir simplement voulu pointer la moindre importance accordée, selon lui, au physique des artistes par les maisons de disques, par rapport au passé.

Dans une déclaration vendredi soir, le chroniqueur écarté a qualifié ses propos «d’inadmissibles et indignes de l’amour qu'(il) porte à la chanson française». Il a demandé «pardon à Hoshi et à tous les artistes et leur entourage», en regrettant «très profondément ces paroles malheureuses qu'(il) ne pensait pas».

(AFP)

Votre opinion