Rallye - Evans s’impose au Portugal, Ogier reste leader du général

Publié

RallyeEvans s’impose au Portugal, Ogier reste leader du général

Le pilote Toyota s’est adjugé dimanche la 4e manche du Championnat du monde. L’Espagnol Dani Sordo et le Français Sébastien Ogier complètent le podium.

Le Britannique de 32 ans a remporté dimanche le quatrième succès de sa carrière en WRC.

Le Britannique de 32 ans a remporté dimanche le quatrième succès de sa carrière en WRC.

via REUTERS

Le Gallois Elfyn Evans (Toyota) a remporté le rallye du Portugal, 4e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC), en s’imposant sans accroc dimanche sur les pistes sablonneuses du nord du pays devant l’Espagnol Dani Sordo (Hyundai).

Le Français Sébastien Ogier (Toyota), septuple champion du monde, a terminé en 3e position et reste en tête du championnat avec un avantage de deux points sur Evans, son nouveau dauphin.

Aux commandes de la course depuis l’avant-dernière spéciale de samedi, marquée par l’abandon de l’Estonien Ott Tänak qui alors menait la course avec autorité, le Britannique de 32 ans a bouclé la dernière des vingt spéciales du rallye avec un avantage de 28’’3 sur Sordo et de presque une minute et demie sur Ogier.

«Nous n’étions peut-être pas l’équipe la plus rapide ce week-end, mais le rythme a été vraiment bon et on a évité les problèmes. Et aujourd’hui on a fait assez pour laisser Dani derrière», a réagi Evans après avoir franchi la ligne d’arrivée.


«Les points sont bon à prendre»

«Ce n’a pas été un week-end agréable pour nous, mais les points sont bons à prendre», a déclaré Ogier, qui vise un huitième titre pour sa dernière année à temps plein en WRC.

La victoire d’Evans est la quatrième de sa carrière en WRC, après des succès en Suède et en Turquie qui lui ont valu une deuxième place en championnat l’an dernier, lors du septième sacre d’Ogier.

Malgré la deuxième place de Sordo, Hyundai a vécu un week-end difficile sur la terre lusitanienne, avec les abandons du Belge Thierry Neuville vendredi, quand il était deuxième, puis de l’Estonien Ott Tänak, victime lui aussi d’un bris de suspension.

Toyota creuse l’écart

Tänak et Neuville se sont consolés dimanche en prenant les deux premières places de la «power stage», synonymes de points bonus, devant Ogier.

Cela n’a pourtant pas été suffisant pour éviter que Neuville ne se fasse doubler par Evans au classement des pilotes.

En championnat des constructeurs, Toyota (183 points) a creusé l’écart devant Hyundai (146 points) et les Ford de l’écurie M-Sport (64 points).

(AFPE)

Ton opinion