Publié

PolémiqueEvasions à répétition à la prison de Saint-Jean

Les habitants du Landeron (NE) doivent-ils craindre la perméabilité de la prison de Saint-Jean? Le directeur s’explique.

par
Vincent Donzé
Darrin Vanselow

C’est l’évasion qui fait déborder le vase: lundi dernier, un «pensionnaire» des établissements bernois de Saint-Jean a échappé à son accompagnateur à la sortie d’un magasin de Berne en prononçant simplement ces mots: «Je m’en vais!» Entre les congés sans retour et les évasions, chaque mois, un détenu manque à l’appel. Brigandage, viol, drogue, pédophilie: ces fugitifs ne sont pas des enfants de chœur. Au Landeron (NE), les villageois s’accommodent de ces évasions à répétition. Les villageois connaissent les pensionnaires pour les voir traverser la commune jusqu’à la gare le vendredi et le dimanche, quand ils bénéficient d’un congé. Des relations plus étroites se sont mêmes établies, par exemple avec cette restauratrice qui recourt à la lingerie de Saint-Jean: «Une équipe emporte et rapporte notre linge. Mais nous ne nous demandons jamais ce qui les a conduits en prison.»

Votre opinion