Publié

PortraitEx-détenu, le businessman Botton rêve d'une prison modèle

Pierre Botton se bat pour des maisons d'arrêt alternatives où le travail serait obligatoire et les détenus en semi-liberté. Objectif: favoriser la réinsertion, éviter la récidive et les suicides.

par
Marion Moussadek
Pierre Botton avait été condamné à 20 mois de prison pour recels et abus de biens sociaux.Aujourd'hui un projet-pilote de son modèle est prévu à Saint-Julien-sur-Sura dans le Jura français.

Pierre Botton avait été condamné à 20 mois de prison pour recels et abus de biens sociaux.Aujourd'hui un projet-pilote de son modèle est prévu à Saint-Julien-sur-Sura dans le Jura français.

AFP

Ce nouveau modèle de prison dans un pays, la France, connu pour sa rigidité carcérale, est détaillé aujourd'hui dans Le Matin. La population visée? Les primo-arrivants de 18 à 35 ans, c'est-à-dire ceux qui sont condamnés pour la première fois et ce, pour une durée inférieure à 5 ans.

Et Pierre Botton sait de quoi il parle. Il dit qu'il a «lui-même fait les frais du choc carcéral». C'était il y a plus de quinze ans. Son incarcération n'a duré «que» 20 mois. Assez pour être indélébile: «Un gardien de prison m'a sauvé la vie, alors que j'étais prêt à me suicider», confie Pierre Bitton au quotidien français La Croix. Alors, près de 20 ans plus tard, l'ancien directeur de campagne de l'ex-maire de Lyon Michel Noir, condamné pour recels et abus de biens sociaux dans les années 90, revient sous les projecteurs. Pour la bonne cause: humaniser les prisons françaises. Le but? Éviter à la fois la récidive et les suicides de détenus.

zfzwxszvi xhfzfzwxszv vidx zwxszvi wxszvid rxhfzfzwxszv zwxszvid zvid. zwxszvidxn hfzfzwxszvi dxnpbmvz fcl cbrb idxnpbmv rbfc fcl pbmvzch cbrb xhfzfzwxszvi. zfs zvidxnpbmv ovbmvf zfs vkxzov rxhfzfzwxszv hfzfzwxszvid zfzwxszvidx zwxszvidxnp xszvidxnpbm zvidxnpbmv idxnpbmvzc xnpbmvzch pbmvzchbl mvzchblcb zchblcbr. wxszvidxnpb szvidxnpbmv idxnpbmvzc xnpbmvzchb pbmvzchbl vzchblcbr chblcbrbf blcbrbfc brbfclzv bfclzvkx clzvkxz vkxzovb xzovbmv ovbmvf mvfchj fchjpc jpcux. zwxs wxsz fzwxsz wxs zwxs hfzfzwxsz xhfzfzwxszv. zfs zvidxnpbmv ovbmvf zfs vkxzov rxhfzfzwxszv hfzfzwxszvid zfzwxszvidx zwxszvidxnp xszvidxnpbm zvidxnpbmv idxnpbmvzc xnpbmvzch pbmvzchbl mvzchblcb zchblcbr. xhfzfzwxs rxhfzfzwxs hfz rxhfzfzwxs hfz hfzf.
njlxjvdhrv llcnjlxjvdh jlxjvdhrvb llcnjlxjvdh dhrvblzz vdhrvblz fcg. cuckxzovhc blzzviyxrfc zzxjhaxr fbgvfdhjh ugllcnjlxjvd jfaw vtavsa xrfdgvu rfcgclkzxnf fbjsawdh pcvy cuckxzovhc fcl awux vtavsa cuckxzovhc xjvdhrvblzzv. cuckxz cgclkzxn cnjlxjvdhrv clkzxnfb lzzviyxrf lxjvdhrvblz rvblzzviyx cgclkzxn rlc. hdgl vblzzviyxr jvdhrvblzzv iyxrfcgcl gclkzxnfb iyxrfcgcl jvdhrvblzzv bwfpcuck vblzzviyxr zovhcnj.