Actualisé

SyrieExécutions sommaires en série à Alep

Au moins 65 jeunes hommes, exécutés d'une balle dans la tête, ont été retrouvés dans un quartier rebelle d'Alep, a indiqué mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Reuters

Les corps d'au moins 65 jeunes tués d'une balle dans la tête ont été découverts mardi dans la cité syrienne d'Alep. Alors que le nombre de Syriens fuyant les massacres comme celui-ci ne cesse d'augmenter, la Suisse a annoncé dix millions de francs d'aide humanitaire pour la Syrie en 2013.

«Au moins 65 cadavres non identifiés ont été retrouvés à Boustane al-Kasr, un quartier d'Alep. Agés d'une vingtaine d'années, ils ont été exécutés d'une balle dans la tête. Vêtus en civil, la majorité ont les mains liées derrière le dos», a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche des rebelles.

Les cadavres ont été sortis de la rivière Qouweiq qui sépare Boustane al-Kasr et Ansari, quartiers aux mains des rebelles. «Jusqu'à présent 68 corps ont été retrouvés, dont ceux d'enfants. Mais il devrait y en avoir plus de 100 car beaucoup sont encore dans l'eau», a précisé sur place un capitaine rebelle, Abou Saada.

Il est impossible de savoir qui est à l'origine de ce ce massacre: rebelles et régime s'accusent mutuellement à chaque tuerie, et aucun élément ne peut être confirmé de source indépendante.

Avancée sur l'Euphrate

Ailleurs dans le pays, les combats continuaient de faire rage entre rebelles et soldats qui cherchent chacun à gagner du terrain notamment à la périphérie de Damas.

A Deir Ezzor, dans l'est du pays, les insurgés ont réussi une percée majeure en s'emparant d'un poste des renseignements politiques et de deux ponts enjambant l'Euphrate, sur la route utilisée par l'armée pour approvisionner la cité de Hassaké plus au nord, a annoncé l'OSDH.

Il a précisé que l'offensive intitulée «Aube de la libération» est menée conjointement par l'Armée syrienne libre (ASL, rébellion) et les jihadistes du Front Al-Nosra.

Au moins 27 civils ont été tués mardi, a annoncé l'OSDH dans un bilan provisoire.

Dix millions pour 2013

Sur le plan humanitaire, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a souligné que les souffrances de la population ont atteint un niveau sans précédent alors que l'accès à certaines zones est toujours plus difficile.

Et alors que les pays voisins à la Syrie accueillent désormais plus de 700'000 réfugiés soit cent mille de plus en trois semaines selon le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), le délégué à l'aide humanitaire de la Confédération a annoncé que le budget suisse pour l'assistance d'urgence à la Syrie s'élèvera en 2013 à dix millions de francs.

L'an dernier à la même période, «la Suisse avait annoncé 5,9 millions de francs d'aide, et ce montant avait augmenté au fil des mois pour atteindre douze millions fin 2012», a rappelé Manuel Bessler.

La Confédération utilisera 6 millions pour l'aide aux Syriens réfugiés en Jordanie, en Turquie et au Liban. Les 4 millions de francs restants serviront à soutenir les opérations sur place de diverses organisations et institutions, a-t-il précisé.

Depuis le début de la crise, Berne a consacré vingt millions de francs à l'aide aux Syriens.

Annonces d'aide

La Suisse va officiellement annoncer ce montant mercredi au Koweït, lors de la conférence internationale des donateurs qui réunit une soixantaine de pays - y compris l'Iran et la Russie qui sont des alliés du régime syrien.

Le but de cette réunion organisée sous le parrainage des Nations unies est de lever 1,5 milliard de dollars au profit des quelque 4 millions de Syriens qui ont besoin d'assistance dans leur pays.

La commissaire chargée de l'aide humanitaire Kristalina Georgieva a annoncé que la Commission européenne va y annoncer un supplément de cent millions d'euros (environ 124 millions de francs) pour aider les Syriens. Bruxelles double la somme qu'il a déjà débloquée.

De son côté, le président américain Barack Obama a annoncé 155 millions de dollars d'aide supplémentaire, ce qui porte le total de l'assistance américaine aux victimes syriennes à 365 millions de dollars.

(AFP)

Votre opinion