Corée du Sud: Exercice de tir américain en Corée du Sud
Publié

Corée du SudExercice de tir américain en Corée du Sud

Deux bombardiers stratégiques de l'armée américaine ont effectué samedi un exercice de tir en Corée du Sud.

Les bombardiers ont longé la «zone démilitarisée» qui sépare les deux Corées avant de regagner leur base.

Les bombardiers ont longé la «zone démilitarisée» qui sépare les deux Corées avant de regagner leur base.

AFP

Quatre jours après l'essai nord-coréen de missile intercontinental, deux bombardiers de l'armée américaine ont effectué un exercice de tir en Corée du Sud, rapporte l'armée sud-coréenne. Les bombardiers ont ensuite longé la «zone démilitarisée» qui sépare les deux Corées.

Les B-1B Lancer partis de la base américaine de Guam ont été escortés par des chasseurs de l'US Air force et de l'aviation sud-coréenne. L'exercice consistait à simuler la destruction d'un lance-missile et d'installations souterraines dans la province de Gangwon.

Les bombardiers ont ensuite longé la «zone démilitarisée» qui sépare les deux Corées avant de regagner leur base, indique l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Les forces américaines et sud-coréennes avaient déjà procédé mercredi à des exercices balistiques et de tirs d'artillerie, au lendemain de l'essai nord-coréen et doivent tester prochainement le dispositif antimissile THAAD.

Pression maximale

Selon Pyongyang, l'engin lancé mardi peut être coiffé d'une ogive nucléaire et certains experts pensent que sa portée permettrait d'atteindre l'Alaska ou Hawaï. Vendredi au sommet du G20, le président américain Donald Trump, son homologue sud-coréen Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont condamné ce tir et ont promis d'exercer une «pression maximale» pour amener la Corée du Nord à renoncer à son programme nucléaire.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a rendu hommage samedi à son grand-père Kim Il-sung, fondateur de République populaire démocratique de Corée, au mémorial de Kumsusan qui lui est consacré, à l'occasion de l'anniversaire de sa mort. Il était accompagné de plusieurs officiers qui ont contribué à l'essai de mardi, rapporte l'agence de presse officielle KCNA.

(ats)

Votre opinion