Nucléaire suisse: Exploiter une centrale sera plus compliqué
Publié

Nucléaire suisseExploiter une centrale sera plus compliqué

Le Département fédéral de l'énergie a mis en consultation, mardi, son ordonnance sur l'exploitation des centrales nucléaires.

Une vue de la centrale nucléaire de Gösgen, dans le canton de Soleure.

Une vue de la centrale nucléaire de Gösgen, dans le canton de Soleure.

Keystone

Les justificatifs pour continuer d'exploiter une centrale nucléaire seront plus nombreux. Le Département fédéral de l'énergie a mis mardi en consultation jusqu'au 3 novembre une modification d'ordonnance en ce sens.

Après y avoir songé, le Parlement a renoncé à prévoir dans la stratégie énergétique 2050 une durée limite pour l'exploitation des centrales nucléaires. Idem du concept de sécurité à long terme que les propriétaires des centrales auraient dû présenter à l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) pour poursuivre l'activité.

Ordonnance

La modification d'ordonnance vise à reprendre les éléments du concept qui n'ont pas été contestés ou ne nécessitent pas de bases légales formelles. L'IFSN requiert déjà, via une directive, un justificatif de sécurité pour l'exploitation à long terme.

De plus, l'ordonnance réclame de la part des exploitants qu'ils indiquent la durée d'utilisation prévue de la centrale et présentent des mesures qui garantissent assez de personnel et de connaissances techniques.

Des précisions ont aussi été apportées afin d'assurer la coordination entre réexamen périodique et justificatif de sécurité. Ce dernier devra être présenté au plus tard après 38 ans d'exploitation, puis tous les 10 ans.

Votation le 27 novembre

Ces nouvelles dispositions devraient entrer en vigueur en mai 2017. Les centrales de Gösgen et Beznau procéderont vraisemblablement à un réexamen l'année prochaine et présenteront simultanément le justificatif requis.

La donne pourrait toutefois changer si le peuple accepte le 27 novembre l'initiative des Verts «Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire». Celle-ci demande en effet de débrancher les centrales nucléaires au plus tard au bout de 45 ans.

Le couperet tomberait en 2017 pour les centrales de Mühleberg et Beznau II alors que Beznau I a déjà plus de 45 ans. Le site de Gösgen a été mis en service en 1979, celui de Leibstadt en 1984.

(ats)

Votre opinion