Publié

GenèveExpulser les inexpulsables, qu'en pensez-vous?

L'opération de renvoi des délinquants multirécidivistes du Maghreb contre rémunération est quasi enterrée. Comment les faire partir?

par
D.T.T.
Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, patron de la sécurité, doit s'exprimer sur la question dès le 21 janvier.

Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, patron de la sécurité, doit s'exprimer sur la question dès le 21 janvier.

Martial Trezzini, Keystone

Selon la police, ils sont entre 300 et 400 ressortissants africains, notamment du Maghreb, à empoisonner la vie des Genevois. Faute d'accords de réadmission entre la Suisse et leur pays d'origine, ces personnes sont inexpulsables. Vivant principalement du deal et de vols, ces individus multiplient les condamnations, les séjours en prison mais sont à chaque fois libérés et reprennent leurs activités illicites.

L'ancienne conseillère d'Etat en charge du Département de la sécurité, Isabel Rochat, avait imaginé offrir à ceux qui le souhaitent une somme de 4000 francs en échange de leur retour volontaire. Après plus d'un an, le Projet Maghreb, victime de son insuccès, est en passe d'être abandonné.

Comment faire pour résoudre cette problématique? Nouveau patron de la sécurité genevoise, Pierre Maudet ne s'exprimera pas avant le 21 janvier. D'autres élus ont déjà réagi et ont des idées, mais que pensent les Genevois? Est-ce définitivement insoluble? Votre avis nous intéresse.

Votre opinion