Suisse: Expulsion justifiée d'un chauffard père de famille
Publié

SuisseExpulsion justifiée d'un chauffard père de famille

Marié et père de famille, cet homme, en Suisse depuis l'âge de neuf ans, avait été condamné pour homicide par dol éventuel.

La Cour européenne des droits de l'homme a rejeté le recours de cet homme.

La Cour européenne des droits de l'homme a rejeté le recours de cet homme.

Keystone

L'expulsion de Suisse d'un chauffard d'origine macédonienne n'a pas violé son droit à la vie privée et familiale. La Cour européenne des droits de l'homme a rejeté le recours de cet homme de trente-six ans, qui avait toujours vécu en Suisse depuis l'âge de neuf ans.

Marié et père de famille, cet homme avait été condamné pour homicide par dol éventuel. En octobre 2000, à l'âge de vingt ans, il s'était lancé dans une course-poursuite à plus de 170 km/h avant de perdre le contrôle de sa voiture et de provoquer ainsi le décès de son passager.

Condamné à cinq ans et trois mois de prison, cet homme avait été frappé d'une mesure d'expulsion, peu avant d'être libéré sous caution. En 2010, le Tribunal fédéral avait confirmé cette mesure, compte tenu de la gravité des faits, mais aussi d'une intégration insuffisante en Suisse et de son attachement à la culture de l'ex-République yougoslave de Macédoine, où l'intéressé avait passé une partie de son enfance.

Expulsion limitée

Dans un arrêt diffusé mardi, la Cour européenne des droits de l'homme a rejeté l'ultime requête du trentenaire. Les juges de Strasbourg relèvent que l'expulsion qui a été prononcée n'était pas définitive, mais limitée à sept ans.

La femme et les enfants du requérant, qui sont retournés depuis 2015 vivre à Zurich, ont la possibilité de garder les contacts et de lui rendre visite en attendant que la mesure d'expulsion arrive à son terme.

(ats)

Votre opinion