Londres - Extinction Rebellion déverse du fumier devant le siège du «Daily Mail»
Publié

LondresExtinction Rebellion déverse du fumier devant le siège du «Daily Mail»

En septembre 2020, les activistes d’Extinction Rebellion avaient bloqué des imprimeries à Londres. Ici, les bureaux de DMG Media, la compagnie qui possède le «Daily Mail».

En septembre 2020, les activistes d’Extinction Rebellion avaient bloqué des imprimeries à Londres. Ici, les bureaux de DMG Media, la compagnie qui possède le «Daily Mail».

AFP

Les militants écologistes reprochent à la presse britannique d’être contrôlée par des milliardaires et de ne pas rendre compte correctement de la crise climatique. Six personnes ont été arrêtées dimanche dans le cadre de cette action.

La police britannique a indiqué dimanche avoir arrêté cinq personnes à la suite du déversement de fumier devant le siège du tabloïd «The Daily Mail», à Londres, dans le cadre d’une action revendiquée par le groupe écologiste Extinction Rebellion.

«Vers 06h40, un groupe de manifestants a déversé du fumier d’un camion devant un immeuble» à Kensington, a précisé la police. «Ils ont grimpé sur les échafaudages à l’extérieur du bâtiment et y ont attaché des banderoles».

La police a arrêté une sixième personne, un homme de 54 ans, qui avait tenté un peu plus tard de déverser du fumier devant un autre immeuble du centre de la capitale britannique.

«Libérer la presse»

Dans un communiqué, Extinction Rebellion a indiqué avoir déversé sept tonnes de fumier de cheval devant l’entrée du groupe propriétaire du «Daily Mail» dans le cadre d’une journée de protestation pour «libérer la presse». Le groupe déplore que celle-ci soit majoritairement contrôlée par «quatre milliardaires» au Royaume-Uni et l’accuse de ne pas rendre compte correctement de la crise climatique.

Une manifestation a aussi été organisée dans le centre de Londres dans l’après-midi. En septembre 2020, des militants d’Extinction Rebellion avaient bloqué des imprimeries, perturbant la distribution de journaux.

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire