Athlétisme: Fabienne Schlumpf tient le choc
Publié

AthlétismeFabienne Schlumpf tient le choc

La Zurichoise a terminé 8e du 3000 m steeple lors du meeting Ligue de diamant de Paris, frôlant par la même occasion son record suisse.

L'employée communale de Wetzikon a bien réparti son effort et fait une course intelligente. (Samedi 1 juillet 2017)

L'employée communale de Wetzikon a bien réparti son effort et fait une course intelligente. (Samedi 1 juillet 2017)

Archives, Keystone

Fabienne Schlumpf a livré une nouvelle preuve de son excellente forme. Elle s'est classée 8e du 3000 m steeple du meeting Ligue de diamant de Paris, qui avait le niveau d'une finale olympique, en frôlant (à 0''36) son record de Suisse, en 9'22''01.

Une course intelligente

La Zurichoise détenait le 12e chrono des engagées, elle a nettement fait mieux que sa place «sur le papier». Elle a notamment devancé la vice-championne olympique 2012, l'Ethiopienne Sofia Assefa, et la Kényane Norah Jeruto, victorieuse à Oslo il y a quinze jours, là où la Suissesse (alors 3e) avait signé son record national.

Samedi au stade de Charléty, l'employée communale de Wetzikon a bien réparti son effort et fait une course intelligente. Première Européenne, elle a laissé partir le train des meilleures Africaines, ultrarapides d'entrée, pour remonter progressivement. Le podium était hors de portée, mais l'écart tend à se réduire.

Les Kényanes ont fêté un triplé, avec la victoire de Beatrice Chepkoech en 9'01''69, devant Hyvin Kiyeng et Celliphine Chespol. La championne olympique et recordwoman du monde, la Bahreïnienne Ruth Jebet, a chuté lors d'un franchissement de rivière pour finir 4e (9'10''95).

«Je suis très contente de ma course, je deviens régulière autour des 9'20''. Les Mondiaux de Londres (4-13 août, ndlr) s'annoncent passionnants», a déclaré la Zurichoise, qui va d'ici là peaufiner sa préparation en Engadine. «Mes passages de rivière n'ont pas tous été optimaux, je peux donc bientôt envisager un temps sous les 9'20''.»

Elaine Thompson déroule

Elaine Thompson a prolongé son invincibilité sur 100 m, qui dure depuis 13 finales. La double championne olympique jamaïcaine s'est imposée en 10''91, un chrono pas exceptionnel pour elle. La Caribéenne est toujours passée sous les onze secondes depuis un an, avec comme dernier point culminant ses récents 10''71 des Championnats nationaux. Samedi, elle a «attendu» 60 m avant d'enclencher le turbo et de laisser sur place les Ivoiriennes Marie-Josée Ta Lou et Murielle Ahoure.

Privé des cracks jamaïcains et américains, le 100 m masculin a permis à l'outsider ivoirien Ben Youssef Meité de tirer son épingle du jeu en 9''99.

Annoncé comme un temps fort, le 110 m haies a tourné court: le champion olympique jamaïcain Omar McLeod, en grande forme aussi cet été, a fini au ralenti et est resté allongé sur la piste, visiblement touché, après l'arrivée. Il n'a pas pu défendre ses chances dans une course remportée de façon inattendue, au couloir 8, par son compatriote Ronald Levy en 13''05, record personnel.

Le public français n'a guère pu vibrer pour les siens. Renaud Lavillenie n'est plus le boss du saut à la perche cet été. Le vice-champion olympique et recordman du monde, autrefois «imbattable» en meeting, a été devancé pour la troisième fois cette année en Ligue de diamant par Sam Kendricks: 5m82 pour l'Américain et seulement 5m62 pour le Clermontois (2e).

Globalement, le meeting n'a pas atteint des sommets (aucune meilleure performance mondiale de l'année). Les athlètes ont peut-être gardé le meilleur pour Athletissima à Lausanne, jeudi...

(si)

Votre opinion