Actualisé

NOUVELLE VIEFabrice A. avait demandé sa grâce au Grand Conseil

Le meurtrier d’Adeline voulait refaire sa vie en Irlande, seul pays où il pouvait «se ressourcer».

par
Valérie Duby

Fabrice A. avait demandé sa grâce auprès du Grand Conseil genevois en 2011. Dans une lettre que le Matin a pu se procurer, le Franco-Suisse de 39 ans explique à quel point il vit mal son incarcération. Il dit être « cassé, fatigué » et souhaite refaire sa vie en Irlande.

Votre opinion