Actualisé 16.09.2013 à 09:28

Fin de cavaleFabrice A. avait préparé son coup

Le meurtrier d’Adeline a été arrêté hier en Pologne par deux agents allemands qui avaient repéré sa voiture, recherchée par toutes les polices.

von
Albertine Bourget
Valérie Duby
1 / 14
Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

MARCI BIELECKI/EPA
Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

MARCI BIELECKI/EPA
Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

Sur ces images, Fabrice A. est conduit chez les procureur du district de Szczecin, en Pologne, par la police.

MARCI BIELECKI/EPA

Fabrice A. a été arrêté hier à 15 h 20 à la frontière germano-polonaise, près de la localité de Kolbaskowo, en Poméranie occidentale (nord-est de la Pologne), par deux agents de la police fédérale allemande, membres de l’unité de douane de Pasewalk. Ayant repéré la voiture signalée à toutes les polices européennes, ils l’ont suivie dans leur propre véhicule. Lors de sa capture, Fabrice A. n’a pas opposé de résistance. Il a lui-même indiqué être recherché. Et pourtant il ne ressemblait plus du tout à la photo diffusée, qui date de plus de cinq ans. Depuis il a pris beaucoup de poids et a changé de lunettes. Le violeur multirécidiviste, suspecté du meurtre d’Adeline, se trouvait hier soir dans un lieu sécurisé en Pologne.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!