25.10.2019 à 13:36

FootballFacchinetti: «Sion doit montrer plus de caractère»

Avant le derby du Rhône contre Servette, le défenseur de Tourbillon passe à l'offensive. Mickaël Facchinetti en appelle à la responsabilité de chaque joueur. «Arrêtons de chercher des excuses ailleurs», dit-il.

par
Sport-Center

Mickaël Facchinetti (28 ans) est l’un des nouveaux visages du FC Sion cette saison. En Suisse, il avait auparavant porté les couleurs de Xamax, Lausanne, Saint-Gall et Thoune alors que ses deux expériences à l’étranger l’ont conduit en Italie (Chievo Verone) et dernièrement à Chypre (APOEL Nicosie).

A l'heure où le club de Tourbillon peine à retrouver quelques certitudes, le latéral neuchâtelois refuse de céder à l’abattement. Au moment de recroiser la route de Servette samedi soir pour un derby du Rhône très attendu (coup d’envoi 19h), Facchinetti sonne la révolte. «LeMatin.ch» l'a rencontré. Loin des discours mièvres ou de circonstance, l’homme parle cash, sans langue de bois.

Comment le FC Sion, à l’instar de ce qui s’est passé dimanche dernier en deuxième période à Lucerne, peut-il pareillement s’effacer pour ne ressembler à plus rien du tout?

Difficile à dire. Ce qui est sûr, c’est que l’équipe doit montrer plus de caractère. On enchaîne des matches compliqués.

C’est quoi le problème?

Le problème, c’est nous! Parce que nous sommes sur le terrain, c’est maintenant à nous d’inverser la tendance. A chacun d’entre nous de prendre pour cela ses responsabilités. Arrêtons de chercher des excuses ailleurs. Ce n’est ni une question de système, de coach ou de quoi sais-je encore. Non, le problème nous appartient et c’est à nous de le résoudre.

Comment?

En cherchant au fond de nous la solution. Personne ne peut être satisfait de ce que l’on vit ces derniers temps. Il faut arrêter de se mentir à soi-même.

Dans ces conditions, comment aborder le derby contre un Servette également mal en point(s)?

En tant que joueur, on a l’obligation de montrer une réaction. Faisons en sorte de créer une unité, englobant aussi bien les joueurs, le staff, les dirigeants et bien sûr le public. C’est ce à quoi l’on s’est employé ces derniers jours. On doit être animé par l’envie de montrer autre chose.

Justement, Sion peine terriblement à s’exprimer à Tourbillon, un problème qui ne date pas de cette saison. Comment vaincre cette malédiction?

Jouer à domicile doit redevenir un avantage. Bien sûr, le public n’est pas satisfait de nos résultats actuels, cela peut se comprendre. Il y a des sifflets qui viennent vite… Je le répète, c’est à nous de créer une unité. On a besoin pour cela de nos fans, je suis convaincu qu’ils nous porteront samedi soir.

De Tourbillon ou du Servette FC, que redoutez-vous le plus?

Aucun des deux! Je n’ai aucune crainte, ni de notre adversaire ni de retrouver notre stade. Je sais aussi ce dont Sion est capable. Ce serait quand même dommage de tout foutre en l’air.

Propos recueillis par Nicolas Jacquier

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!