Publié

TravailFacebook est aussi une machine à jobs

L'activité du réseau social a fait naître 232000 emplois indirects au cours de l'année 2011, d'après une étude portant sur les 27 pays de l'UE et la Suisse.

Les emplois se retrouvent surtout dans les métiers d'éditeurs de logiciels, développeurs internet, agences média, professionnels du marketing et de la communication.

Les emplois se retrouvent surtout dans les métiers d'éditeurs de logiciels, développeurs internet, agences média, professionnels du marketing et de la communication.

Keystone

«Les acteurs de l'écosystème Facebook ont généré 15,3 milliards d'euros et créé 232000 emplois en 2011, relève une étude du cabinet spécialisé Deloitte rendue publique mardi. En France, la plate-forme est à l'origine de près de 1,9 milliard d'euros d'activité économique et près de 22 000 emplois».

L'immense majorité est constituée d'emplois indirects, dans des métiers comme éditeurs de logiciels, développeurs internet, agences média, professionnels du marketing et de la communication. Facebook Europe compte à ce jour quelque 600 salariés.

L'économie des applications

Grâce aux 800 millions d'utilisateurs que Facebook revendique dans le monde «un écosystème s'est constitué autour de la plateforme» souligne l'étude de Deloitte qui met notamment en avant «l'économie des applications».

«Des centaines d'entreprises rivalisent aujourd'hui d'inventivité pour créer des applications dans les domaines du jeu, du divertissement ou des services. Plus de 20 millions de ces applications sont installées par les utilisateurs de Facebook, chaque jour dans le monde», selon le rapport.

«On a la chance d'être dans un écosystème en pleine croissance, alors que le reste de l'économie est plutôt dans une période difficile», note Julien Codorniou, directeur des partenariats Facebook France.

(AFP)

Ton opinion