Covid-19 - Fâchés, les généralistes pourraient ne plus vacciner
Publié

Covid-19Fâchés, les généralistes pourraient ne plus vacciner

Les caisses maladie ne verseront plus le même montant aux médecins généralistes par rapport aux pharmaciens dès juillet. Une inégalité que Berne se déclare prête à discuter.

Pour couvrir leurs frais réels, les généralistes devraient toucher 56 francs par vaccin. Mais dès juillet, ils pourraient ne toucher que 16.50 francs par dose administrée, contre 24.50 francs aujourd’hui.

Pour couvrir leurs frais réels, les généralistes devraient toucher 56 francs par vaccin. Mais dès juillet, ils pourraient ne toucher que 16.50 francs par dose administrée, contre 24.50 francs aujourd’hui.

AFP

Les médecins suisses sont en colère contre les caisses maladie et les cantons, selon Charlotte Schweizer de la FMH (Fédération des médecins suisses), citée par le SonntagsBlick. En effet, l’émission de la télévision alémanique «10 vor 10» a révélé la semaine dernière que, dès juillet, les généralistes ne toucheront plus que 16.50 francs par dose administrée, alors que les pharmaciens recevront eux toujours les 24.50 francs actuels.

Différence choquante

«Une différence particulièrement choquante» selon Felix Huber, président du réseau de médecins Medix. Et qui s’explique par le fait que la rémunération des pharmacies est réglée dans une ordonnance fédérale. Le forfait versé aux médecins est, lui, issu d’un accord entre la Conférence des directeurs cantonaux de la santé et les assureurs maladie, avec la bénédiction de l’OFSP.

Or, ce forfait est déjà insuffisant: pour couvrir les frais réels, les généralistes devraient toucher 56 francs selon Charlotte Schweizer. Du coup, Felix Huber exige que la vaccination soit à l’avenir facturée via le tarif des prestations médicales ambulatoires: «Sinon, de nombreux médecins cesseront tout simplement de vacciner.»

Les assureurs maladie renvoient la balle à la Confédération. Et l’OFSP, interrogé par le journal dominical, annonce qu’un autre système de facturation pourrait être possible à l’avenir et que Berne cherche la discussion avec les divers acteurs impliqués.

(ewe)

Votre opinion

47 commentaires