17.01.2019 à 17:58

Factures erronées: «Ce n'est pas le chaos»

Redevance TV

De nombreuses factures de Serafe, successeur de Billag, ont été envoyées avec des erreurs. La situation va s'améliorer d'ici peu.

Serafe a succédé à Billag dans l'encaissement de la redevance.

Serafe a succédé à Billag dans l'encaissement de la redevance.

Keystone

L'entreprise Serafe, qui remplace Billag, a envoyé en janvier 3,6 millions de factures dont un certain nombre mal adressées. Une réunion a eu lieu avec l'association faîtière de contrôle des habitants. La situation devrait s'améliorer rapidement, selon l'OFCOM.

«Sur 3,6 millions d'envois, le nombre d'erreurs est estimé entre quelques centaines et quelques milliers. Ce n'est pas le chaos», a déclaré jeudi à Keystone-ATS Caroline Sauser, porte-parole de l'Office fédéral de la communication (OFCOM), qui mandate Serafe pour la perception de la redevance. Elle revenait sur une information de «20 minutes».

Pas que des erreurs d'adressage

«Les dernières factures de janvier ayant été été envoyées hier (mercredi), nous n'avons pas encore de vue d'ensemble», a-t-elle relevé. Une séance a eu lieu mercredi avec l'Association de services des habitants qui chapeaute les contrôles des habitants, mécontents d'être bombardés d'appels.

Constat: les communes reçoivent énormément de coups de téléphone, mais ceux-ci ne sont pas forcément liés à une erreur d'adressage, a expliqué Mme Sauser. Ils peuvent aussi concerner des questions générales sur la redevance auxquelles ces services ne peuvent pas répondre.

Centre d'appels renforcé

Des solutions vont être cherchées, les communes étant les seules à pouvoir mettre à jour les informations concernant les ménages. Serafe a d'ailleurs mis en place un numéro spécial à leur intention, a relevé la porte-parole.

L'OFCOM recommande aux consommateurs de s'adresser aux communes pour les erreurs d'adressage et à Serafe pour toute autre question. L'entreprise a renforcé son centre d'appels pour faire face à l'afflux actuel de demandes.

La situation devrait cependant s'améliorer rapidement. A partir de février, seules 300'000 factures par mois seront envoyées par Serafe. Le nombre d'appels potentiels sera divisé par douze, sans compter que les adresses vont être corrigées au fur et à mesure, note Mme Sauser.

Des changements au plus vite

Le problème est venu du fait que Serafe ne disposait pas des données les plus récentes qu'auraient dû lui faire parvenir les Services du contrôle des habitants sur la base de leurs registres, a indiqué l'association faîtière de ces services. Le comité de cette dernière a du reste appelé à des changements qu'il s'agit d'introduire au plus vite.

Pour l'association, l'important est de réduire autant que possible les désagréments pour la population. C'est dans ce sens qu'il faut voir la décision des autorités de renoncer à tout envoi de rappel et autre mise en demeure jusqu'à ce que le problème disparaisse. Il s'agira alors d'analyser et, cas échéant, de corriger la manière de saisir les données notamment.

S'adresser au canton à Genève

A Genève, contrairement à la procédure dans les autres cantons, les citoyens sont priés de s'adresser à l'Office cantonal de la population et des migrations pour rectifier des données de facturation, a communiqué le canton jeudi. Pour l'heure, seule une trentaine de réclamations lui sont parvenues.

Le 1er janvier 2019, la nouvelle redevance de radio-télévision a remplacé l'actuelle taxe de réception. Cette nouvelle redevance est indépendante de la possession d'appareils aptes à recevoir des programmes de radio ou de télévision. Désormais chaque ménage privé paie une redevance annuelle de 365 francs, rappelle le canton.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!