Fair week contre Black Friday
Publié

PartenariatFair week contre Black Friday

Les Magasins du Monde s’opposent à la débauche commerciale du Black Friday. En 2020, ils ont créé la Fair Week (semaine équitable), avec divers acteurs du commerce équitable.

par
Nadia Laden
(Magasins du Monde)
dr

Dans un contexte de crise sanitaire et de profonds changements de nos modes de vie, les e-achats explosent, principalement sur les grandes plateformes de vente en ligne. La perspective des fêtes de fin d’année amène quant à elle une certaine frénésie d’achat, soutenue par d’importants rabais commerciaux qui ont lieu à l’occasion du fameux Black Friday.

Cette période est donc l’occasion de réfléchir à notre consommation. L’urgence climatique et les scandales répétés de non-respect des droits humains dans la chaîne de valeur doivent nous interpeller sur notre rôle individuel, en tant que consommateurs et consommatrices, notre mode de vie se faisant souvent aux frais de populations marginalisées des pays du Sud.

Les Magasins du Monde s’opposent à la débauche commerciale du Black Friday. En 2020, ils ont créé la Fair Week (semaine équitable), avec l’association de soutien à Action de Carême et d’autres acteurs du commerce équitable. Et cette année, les Magasins du Monde proposent un petit «truc en plus».

Du samedi 20 au samedi 27 novembre, les Magasins du Monde vous invitent à venir leur rendre visite pour découvrir leur campagne «Un climat de solidarité, justice économique, justice climatique».

Vous l’aurez compris, vous ne bénéficierez pas de rabais indécents ou d’actions. Au contraire, on vous proposera d’arrondir le montant de vos achats à la hausse pour aider à financer un microprojet de la Fondation TerrEspoir au Sud-Ouest du Cameroun. Dans cette zone à la frontière du Nigéria, des producteurs luttent contre un nuisible particulièrement envahissant et destructeur, la mouche de la mangue, et cela dans un contexte très difficile de conflit indépendantiste.

Ce projet permet d'organiser des actions de prévention et d'acheter des pièges à phéromones pour lutter contre la petite mouche qui détruit les cultures. Le commerce équitable permet aussi, dans une certaine mesure, d’atténuer les conséquences des déplacements de population (un demi-million depuis le début des hostilités).

Informations:
Lara Baranzini, porte-parole de l’ASROlbaranzini@mdm.ch
076 418 13 77

En partenariat avec «La Semaine du Goût»

Votre opinion