09.12.2017 à 00:31

HippismeFarrington supersonique, ça passe pour Guerdat

Steve Guerdat s'est classé 5e, vendredi, et retrouvera dimanche Martin Fuchs et Werner Muff pour le Grand Prix.

Image d'archive - Steve Guerdat misera sur Bianca (tous deux ici), dimanche, et sur Hannah samedi. (Image d'archive)

Image d'archive - Steve Guerdat misera sur Bianca (tous deux ici), dimanche, et sur Hannah samedi. (Image d'archive)

Keystone

Palexpo peut pousser un ouf de soulagement: Steve Guerdat sera bel et bien de la partie dimanche dans le Grand Prix du CHI de Genève, dernière épreuve 2017 du Grand Chelem. Le Jurassien s'est classé cinquième de l'épreuve-phare du vendredi, remportée par la fusée Kent Farrington.

Le champion olympique 2012 n'est pas le seul Suisse à avoir assuré l'essentiel. C'est également le cas de l'autre chouchou du public, Martin Fuchs, sixième sur Clooney, et de Werner Muff, qui a terminé dix-septième et renaît véritablement à l'ambition depuis qu'il peut compter sur les services de son hongre néerlandais Daimler, un crack pur et dur.

Pour Guerdat, l'objectif était atteint avant même de disputer le barrage, à savoir un billet pour le Grand Prix, dans lequel il s'engagera également sur Bianca (il misera sur Hannah samedi pour le Top 10). Ainsi le Jurassien, qui n'a certes pas traîné en route, n'a pas non plus pris tous les risques ni forcé sur sa jument lors de son deuxième passage. Il n'a pourtant fini qu'à 2''23 du vainqueur, le supersonique Kent Farrington.

Farrington éblouit

A voir le numéro 1 mondial à l'oeuvre, le saut d'obstacle à l'air si simple. Obstacles pris dans le galop, contrats de foulée parfaitement adéquats, virtuosité dans les airs et les conversions: non, le cavalier US ne trône pas sur l'hippisme international depuis des mois pour rien. Il s'agit de la deuxième grande victoire pour le couple Farrington - Voyeur à Genève, après la finale du Top 10 en 2015.

Il fallait bien tout le talent et la maestria de l'Américain et de son hongre néerlandais pour battre - de 64 centièmes - le temps établi par l'Israélien Daniel Bluman (Sancha), que l'on a longtemps pensé invincible. Enfin, avant de voir défiler Farrington, en tête à tous les pointages intermédiaires du barrage...

La troisième place est revenue à Harrie Smolders sur Zinius, soit les deux lauréats du Geneva Classic de jeudi. Le Néerlandais s'est ainsi posé comme le premier prétendant au titre de meilleur cavalier du concours.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!