Doubs: Fatale fête de famille: il roule sur un bambin de 18 mois
Actualisé

DoubsFatale fête de famille: il roule sur un bambin de 18 mois

Un enfant a été percuté par un proche dimanche lors d'une réunion familiale dans le Jura. En arrêt cardio-respiratoire, il a succombé à ses blessures.

par
Evelyne Emeri
Malgré l'intervention rapide des secours et son transfert héliporté par le Samu aux urgences de Besançon (photo d'illustration), le garçonnet n'a pas survécu.

Malgré l'intervention rapide des secours et son transfert héliporté par le Samu aux urgences de Besançon (photo d'illustration), le garçonnet n'a pas survécu.

CHRU Besançon

«C'est un accident. Tout le village est endeuillé.» Le maire de L'Hôpital-du-Grosbois (Doubs/F), Jean-Claude Grenier, peine à s'exprimer. Il se dit lui-même extrêmement bouleversé par le drame qui s'est joué dimanche en fin de journée dans sa petite commune de France voisine. «La voiture a reculé. Le conducteur n'a pas vu le petit.»

Le garçonnet d'un an et demi était chez ses grands-parents où il participait à une fête de famille avec ses parents et ses trois frères aînés, qui vivent dans le village voisin des Charbonnières-les-Sapins.

En arrêt cardio-respiratoire

Vers 17h45, un proche de la famille a manœuvré son véhicule dans la cour de la ferme des grands-parents, où se déroulait cette journée festive. Alors qu'il circulait dans l'allée, l'automobiliste - un jeune homme de 22 ans - n'a pas remarqué la présence du petit garçon et ne l'a pas même entendu.

Le bambin est passé sous la voiture incriminée. Le papa a prodigué les premiers soins sur son fils en arrêt cardio-respiratoire avant l'arrivée des secours.

Conducteur clean

Les pompiers ont tenté une réanimation sur place. Son pronostic vital engagé, l'enfant de 18 mois a été héliporté aux urgences de l'hôpital Jean Minjoz, à Besançon, où il a succombé à ses blessures.

Choqué par la tragédie qu'il a provoquée, le conducteur a également été hospitalisé. La gendarmerie nationale a effectué les tests et analyses d'usage. Le jeune homme était clean au moment des faits. Pas la moindre trace d'alcool ou de stupéfiant n'a été décelée dans son sang.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de ce terrible accident et, partant, la responsabilité du conducteur.

evelyne.emeri@lematin.ch

Votre opinion