France: Fausse alerte à la bombe pour se venger de son ex
Publié

FranceFausse alerte à la bombe pour se venger de son ex

Un camping a dû être évacué après une fausse alerte à la bombe à caractère islamiste. Elle émanait en fait d'un Français qui voulait enquiquiner son ex-épouse.

Le camping où a eu lieu l'incident.

Le camping où a eu lieu l'incident.

Google street View

Quelque 2000 vacanciers ont été brièvement évacués d'un camping d'Argelès-sur-mer, dans le sud de la France, à la suite d'une fausse alerte à la bombe, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les gérants d'un des plus importants campings de la station balnéaire ont reçu mercredi un appel anonyme d'un homme affirmant: «une bombe va exploser dans trois heures, Inch Allah». Environ 2000 personnes ont été évacuées pendant trois ou quatre heures et environ 70 gendarmes et policiers municipaux mobilisés, selon cette source.

Auteur arrêté à Rouen

L'auteur a été identifié, interpellé et placé en garde à vue dans la soirée à Rouen (Ouest). Il a ensuite été placé en milieu spécialisé dans le cadre d'une hospitalisation sous contrainte, en raison de son état psychologique.

«C'est un Français qui n'est pas de confession musulmane ni converti. Il a profité d'un contexte de menace terroriste. Il a agi par esprit de vengeance vis-à-vis de son épouse, il voulait l'enquiquiner», selon cette source. Mais celle-ci ne se trouvait plus dans le camping lors de l'appel.

La station d'Argelès-sur-mer, souvent surnommée la «capitale du camping», voit sa population passer en été de 10'000 à 150'000 personnes.

(AFP)

Votre opinion