13.12.2018 à 09:19

Fausse alerte dans un train Bâle-Zurich

Fusillade de Strasbourg

Une personne a cru apercevoir Chérif Chekatt dans un train suisse. Il ne s'agissait pas du suspect présumé.

1 / 43
Pour rendre hommage aux victimes de l'attentat du marché de Noël l'an dernier, la ville a invité les habitants de Strasbourg à mettre des bougies à leurs fenêtres. (11 décembre 2019)

Pour rendre hommage aux victimes de l'attentat du marché de Noël l'an dernier, la ville a invité les habitants de Strasbourg à mettre des bougies à leurs fenêtres. (11 décembre 2019)

AFP
Un demi-frère de Chérif C., âgé de 15 ans, a été interpellé pour un vol à main armée. (Mardi 18 décembre 2018)

Un demi-frère de Chérif C., âgé de 15 ans, a été interpellé pour un vol à main armée. (Mardi 18 décembre 2018)

AFP
La justice française a mis en examen lundi un homme soupçonné d'avoir fournir l'arme qui a tué cinq personnes à Strasbourg. (17 décembre 2018)

La justice française a mis en examen lundi un homme soupçonné d'avoir fournir l'arme qui a tué cinq personnes à Strasbourg. (17 décembre 2018)

AFP

Un train Bâle-Zurich a été arrêté jeudi matin à Frick (AG) suite à une fausse alerte d'une passagère qui croyait avoir aperçu à bord le suspect de l'attentat de Strasbourg. Plusieurs patrouilles ont été mobilisées.

La personne en question a été contrôlée, selon le porte-parole de la police cantonale argovienne, Roland Pfister. Il ne s'agissait pas du suspect en fuite.

La police française a lancé mercredi un appel à témoins pour retrouver l'auteur présumé de l'attentat sur le marché de Noël de Strasbourg. Il s'agit d'un homme de 29 ans de «type maghrébin» au lourd passé de délinquant et fiché «S» pour sa radicalisation islamiste. Il compte 67 antécédents judiciaires, dont 27 condamnations en France, en Allemagne et en Suisse pour des faits de droit commun.

L'homme, né à Strasbourg, a ouvert le feu mardi peu avant vingt heures dans des rues commerçantes du centre historique de Strasbourg, à quelques mètres du grand sapin du célèbre marché de Noël. Deux personnes sont mortes et une autre est en état de mort cérébrale. Douze autres personnes ont été blessées, dont six sont toujours en état d'urgence absolue.

En Suisse, les douanes et la police sont aussi sur le qui-vive. La vigilance est également de mise sur les marchés de Noël helvétiques.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!