Publié

footFC Barcelone: Alves critique vivement l'arbitrage face au PSG

Le défenseur international brésilien du FC Barcelone Dani Alves a vivement critiqué mercredi l'arbitre du quart de finale aller de Ligue des Champions contre le Paris Saint-Germain, mardi au Parc des Princes,, l'Allemand Wolfgang Stark, estimant qu'il avait reçu "beaucoup de pression".

"Au sujet de l'arbitre, il a reçu beaucoup de pression", s'est plaint Dani Alves en conférence de presse. "Parfois, je pense que nous (le Barça) sommes trop gentils et que c'est pour cela qu'il nous arrive ce genre de choses. (...) Nous devons nous montrer un peu plus agressifs sur le plan des reproches parce que sinon, au final, nous sommes les dindons de la farce", a-t-il ajouté. "Il est impossible qu'un hors-jeu de deux mètres ne se voie pas", a encore martelé le Brésilien. Mardi, l'arbitre de la rencontre, Wolfgang Stark, a en effet accordé à Ibrahimovic le but de l'égalisation à 1-1 alors qu'il était en position de hors-jeu. Dans sa tirade, Alves a aussi fait référence à une charge qu'il a subie d'Ibrahimovic, et qui méritait davantage qu'un carton jaune selon lui. "C'est une faute énorme. S'il me casse la jambe sur cette action, alors les gens diraient peut-être quelque chose, mais comme c'est Dani le comédien qui s'exprime, on ne dit rien", a-t-il ironisé. Enfin, au sujet de la blessure de Messi, touché à une cuisse et d'ores et déjà forfait contre Majorque en championnat en attendant l'évolution de sa blessure pour le match retour contre Paris, Alves a estimé que le Barça devait utiliser l'éventuelle absence du quadruple Ballon d'or comme une motivation supplémentaire. "La blessure de Messi a été une grande frayeur. Il faut qu'il récupère bien, pas besoin de donner une date. Son forfait doit être une incitation pour nous à bien faire. Nous devons démontrer que nous pouvons être performants sans lui", a conclu le Brésilien. cle/gv Con respecto al árbitro, había recibido mucha presión. "Nosotros a veces somos demasiado buenos, por eso nos pasan este tipo de cosas.(...) Nosotros tenemos que tener un poco más de mala leche en el sentido de las protestas, si no, al final, te toman por tonto". No es posible que un fuera de juego de dos metros no se vea, Lo de Messi fue un gran susto. Tiene que recuperarse bien, no hay que poner una fecha. El hecho de no tenerlo supone un aliciente para nosotros, para demostrar que podemos competir sin él, que podemos hacerlo bien cuando no está él. Supone un reto para nosotros. Podemos pasar sin él". La falta que recibí ayer fue durísima, como la del Bernabéu de Pepe, pero claro, como es Dani Alves, el teatrero, pues no pasa nada. Si me hubiera roto la pierna...

(AFP)

Votre opinion