04.02.2012 à 16:09

TennisFedCup: tout reste possible pour la Suisse

Tout reste possible entre la Suisse et l'Australie après la première journée de leur 1er tour du groupe mondial II de Fed Cup.

La Suissesse Stefanie Vögele et le capitaine de l'équipe suisse après sa victoire contre l'Australienne Gajdosova. Vögele a gagné 6-0, 6-7, 8-6.

La Suissesse Stefanie Vögele et le capitaine de l'équipe suisse après sa victoire contre l'Australienne Gajdosova. Vögele a gagné 6-0, 6-7, 8-6.

Keystone

Stefanie Vögele a permis à la formation helvétique de revenir à 1-1 en battant Jarmila Gajdosova 6-0 6-7 (8/10) 8-6. Timea Bacsinszky s'était auparavant inclinée 6-2, 7-5 face à Samantha Stosur.

La pression doit commencer à monter dans le camp australien. Promises à un succès aisé, les protégées du capitaine David Taylor devront serrer leur garde dimanche pour éviter un couac retentissant.

«Des surprises possibles»

«On a vu que des surprises étaient possibles», soulignait Christiane Jolissaint, capitaine de l'équipe de Suisse. «Nous devons continuer à jouer de manière relâchée», poursuivait la Biennoise.

Peu convaincante samedi, Samantha Stosur aura tout intérêt à se montrer plus constante que Jarmila Gajdosova au moment d'affronter Stefanie Vögele dans le troisième simple dimanche dès 10h. «Je devrai la mettre sous pression, notamment en attaquant ses deuxièmes balles de service», promettait Stefanie Vögele, qui ne lâchera rien ce week-end à Forum Fribourg. Timea Bacsinszky non plus d'ailleurs.

Vögele au mental

Victorieuse d'un seul de ses sept précédents matches de simple en Fed Cup, Stefanie Vögele (WTA 124) a fait preuve d'une grande solidité mentale sur la terre battue de Fribourg.

L'Argovienne de 21 ans, qui s'était déjà retrouvée à trois reprises à deux points de la victoire dans le tie-break du deuxième set, concluait la partie sur sa huitième balle de match. «J'ai su rester positive et ai su jouer chaque point l'un après l'autre», se réjouissait-elle.

«Difficile pour mes nerfs»

Jarmila Gajdosova (WTA 40) en écartait sept en touchant quasiment à chaque fois les lignes, dont une en armant un ace sur une deuxième balle de service !

La native de Bratislava commettait cependant une 77e faute directe sur la huitième balle de match que s'offrait Stefanie Vögele, qui devait forcément commencer à ressentir une certaine frustration. «C'était difficile pour mes nerfs», concédait Stefanie Vögele.

La Vaudoise Bacsinszky fière

Il n'y avait pas eu de miracle dans le match d'ouverture pour Timea Bacsinszky (WTA 244), qui effectuait son retour au plus haut niveau après plus de dix mois d'absence. «Il m'a manqué un ou deux matches dans les jambes pour remporter le deuxième set», pestait la Vaudoise, qui se procurait une balle de 4-0 - gâchée en raison d'une double faute - et une de 5-2 dans cette manche.

«Je suis fière de m'être retrouvée en position de remporter un set face à la cinquième meilleure joueuse. Mais je suis également frustrée d'avoir manqué le coche», soulignait Timea Bacsinszky, qui n'a pas pu s'appuyer sur un service efficace (8 doubles fautes, 47 % de premières balles passées). «Je n'ai sans doute pas su gérer mon émotion dans les moments importants», enrageait-elle.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!