04.07.2019 à 18:40

Federer: «Beaucoup me voient déjà je ne sais où»

Tennis

Facile vainqueur de son 2e tour à Wimbledon jeudi, le Bâlois ne voit pas plus loin que son match face à Lucas Pouille.

par
Jérémy Santallo, Londres
Roger Federer continue sa route à Church Road.

Roger Federer continue sa route à Church Road.

Keystone

Tee-shirt gris, veste blanche, Roger Federer a pris son temps pour répondre à la presse après son succès au deuxième tour de Wimbledon contre le Britannique Jay Clarke 6-1 7-6 (3) 6-2. Vingt minutes plus tard, en quittant la salle, il espérait que le choc Kyrgios - Nadal ne soit pas terminé en arrivant chez lui.

Roger Federer, avez-vous trouvé que Jay Clarke était nerveux de jouer contre vous, sur un grand court?

J'ai senti qu'il était un peu stressé au début avec ses doubles fautes dans le premier jeu. Je ne peux pas vous en dire plus. Je ne vais pas aller mettre ma main sur sa poitrine pour contrôler son rythme cardiaque (rires).

Comment expliquer ce décalage entre la deuxième manche et le reste de la partie?

J'ai bien commencé, ce qui est toujours sympa, surtout après mon match du 1er tour (ndlr: il avait perdu le 1er set). J'ai essayé de faire un meilleur boulot, en étant plus agressif que mardi. Ma réaction a été bonne aussi dans la troisième manche. Dans la deuxième, cela a été plus serré. J'ai su tenir mes nerfs quand il le fallait au service et en retour, j'ai fait de mon mieux mais parfois cela ne marche pas, ce qui logique sur herbe.

On est presque choqués de vous voir sur le court No 1. Est-ce que c'est différent du Center court?

Non, pas vraiment. On ne peut pas s'entraîner sur ces deux courts donc c'est la même chose. Les deux sont égaux pour moi maintenant, surtout depuis cette année, car le 1 a désormais un toit. Le Center court reste le court mythique ici mais j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer sur le 1 aujourd'hui.

Vous jouez Lucas Pouille au prochain tour, quelqu'un que vous connaissez bien.

Cela va être assez dur, honnêtement. Je sais que beaucoup me voient déjà je ne sais où dans le tableau mais ils oublient qu'il y a Lucas Pouille au troisième tour. On s'est très souvent entraînés ensemble à Dubaï pour préparer la saison 2017. Je m'entends bien avec lui, on est l'un à côté de l'autre dans les vestiaires. C'est quelqu'un que j'aime beaucoup et je me réjouis de ce match.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!