Tennis - Federer dos au mur pour sa villa lacustre
Publié

TennisFederer dos au mur pour sa villa lacustre

Le chantier de la construction du couple Federer à Rapperswil-Jona est à l’arrêt. Une association écologiste fait barrage au Maestro… tout comme un mur et des roseaux.

par
Sport-Center
Roger Federer devra encore patienter avant de pouvoir s’offrir une baignade dans le lac de Zurich depuis sa maison à Rapperswil. 

Roger Federer devra encore patienter avant de pouvoir s’offrir une baignade dans le lac de Zurich depuis sa maison à Rapperswil.

AFP

L’organisation environnementale Aqua Viva a breaké Federer dans la construction de sa maison à Rapperswil-Jona (Saint-Gall). Le Bâlois a dû interrompre les travaux de sa propriété, selon le «Linth-Zeitung», repris par le Blick.

L’avancée des travaux de la propriété des Federer vue par Google Maps. 

Il a fallu d’abord procéder à lassainissement du site, contaminé par des déchets de briques et de maçonnerie. Mais le rivage pose visiblement toujours problème.

Les bâtisseurs affirment que la construction a été stoppée net. Un porte-parole des Federer évoque plutôt des «ambiguïtés» quant à ce qui devrait être inscrit exactement dans la demande de construction. Un examen préliminaire du projet doit être effectué par la ville.

Un mur de la discorde

Pour que le projet puisse se poursuivre, les clients doivent montrer ce à quoi ressemblera le rivage après les travaux envisagés. Mais Roger Federer se retrouve aussi face à un nouvel adversaire au bord du lac: un mur. Le couple estime qu’il doit être détruit, alors que la ville veut le conserver dans sa forme originale.

Afin de pouvoir boucler le chantier, le Bâlois doit encore régler un dernier point litigieux. En effet, les roseaux qui poussent sur la rive sont protégés, ce qui limite la marge de manœuvre du Maestro dans sa propriété.

Au bord du lac de Zurich, l’organisation de protection des eaux Aqua Viva se réjouit du gel de la construction. Des discussions doivent avoir lieu avec l’organisation environnementale pour poursuivre la construction sur le rivage et ainsi boucler l’affaire. Roger Federer n’a donc pas encore dit son dernier mot.

Votre opinion