Publié

TennisFederer est éliminé sans gloire de l'US Open

L'US Open a pris fin en 8es de finale pour Roger Federer! Le Bâlois, s'est logiquement incliné 6-7 3-6 4-6 en 2h24' face à l'Espagnol Tommy Robredo.

1 / 36
Vainqueur en 5 sets du Vaudois, Novak Djokovic a félicité chaleureusement Stanislas Wawrinka pour sa résistance héroïque en demi-finale de l'US Open. (7 septembre 2013).

Vainqueur en 5 sets du Vaudois, Novak Djokovic a félicité chaleureusement Stanislas Wawrinka pour sa résistance héroïque en demi-finale de l'US Open. (7 septembre 2013).

AFP
En demi-finale de l'US Open, Rafael Nadal a imposé sa puissance face à Richard Gasquet (7 septembre 2013).

En demi-finale de l'US Open, Rafael Nadal a imposé sa puissance face à Richard Gasquet (7 septembre 2013).

AFP
Stanislas Wawrinka s'est incliné contre Novak Djokovic, en demi-finale. (7 septembre 2013).

Stanislas Wawrinka s'est incliné contre Novak Djokovic, en demi-finale. (7 septembre 2013).

AFP

L'impensable s'est une nouvelle fois produit. Sorti au 2e tour à Wimbledon, Roger Federer (no 7) a été éliminé sans gloire dès les 8es de finale de l'US Open.

Le Bâlois de 32 ans s'est incliné lourdement, 7-6 (7/3) 6-3 6-4 en 2h24', face à Tommy Robredo (no 19). Il avait pourtant remporté aisément leurs dix premiers duels, ne perdant au total que trois sets jusque-là face l'Espagnol. Le Catalan de 31 ans n'avait en outre jamais dépassé le stade du 4e tour à Flushing Meadows...

Si Roger Federer pouvait évoquer l'excellente performance réalisée par Sergiy Stakhovsky à Wimbledon, il ne pourra cette fois-ci pas se voiler la face. Il a livré un non-match dans un stade Louis Armstrong dont le public n'avait pourtant d'yeux que pour lui, face à un Tommy Robredo qui n'a normalement pas les armes pour gêner le «vrai» Roger Federer.

L'homme aux 17 titres du Grand Chelem est apparu à court d'idées, à court d'énergie comme le prouvent les nombreuses fautes commises sur des attaques frappées en avançant. Incapable d'appliquer la bonne tactique, il a surtout géré de manière catastrophique les points importants, ne convertissant que 2 des 16 balles de break qu'il se procurait !

Le troisième jeu de la troisième manche fut symptomatique: Roger Federer se procurait cinq balles de break, mais commettait la faute sur quatre d'entre elles. Tommy Robredo forçait la décision quelques minutes plus tard, dans le septième jeu: il signait le break sur un jeu «blanc», en profitant de quatre fautes directes d'un Roger Federer qui n'a jamais semblé en mesure de se révolter.

Roger Federer, qui aurait égalé un record de Jimmy Connors en cas de victoire avec une 41e participation aux quarts de finale d'un tournoi majeur, manque donc ce stade de la compétition deux fois d'affilée alors qu'il y avait auparavant figuré 36 fois consécutivement. Un tel double échec ne lui était plus arrivé depuis le début de l'année 2003, lorsqu'il avait été battu en 8e de finale à Melbourne puis au 1er tour à Roland-Garros. L'heure de la remise en question a plus que sonné.

(si)

Ton opinion