Actualisé

TennisFederer remporte son 85e titre

Invité pour la première édition du tournoi stambouliote, le Bâlois a cueilli le titre pour le plus grand bonheur du public turc.

Roger Federer

Roger Federer

Keystone

En finale, l'homme aux dix-sept titres du Grand Chelem s'est imposé 6-3 7-6 (13/11) devant l'Uruguayen Pablo Cuevas (ATP 23) qu'il rencontrait pour la première fois. La Turquie est le dix-neuvième pays où Federer a gagné un tournoi, le dix-huitième était la Suède après son titre à Stockholm en 2010.

Impérial pendant un set et demi, Roger Federer a connu un moment d'égarement à l'instant même de conclure. Il a, en effet, concédé son service pour la seule fois de la rencontre alors qu'il venait de passer l'épaule dans la deuxième. Il signait le break à 3-3, un break «blanc» avant de se prendre un peu les pieds dans le tapis. Il perdait son engagement à 4-3 sur deux erreurs en coup droit. A 5-5 0-40, il se procurait trois balles de break sans pouvoir remporter ce jeu. Et au tie-break, le Bâlois devait attendre sa cinquième balle de match pour conclure après avoir sauvé tout de même trois balles de set. Long de 16 minutes, ce tie-break fut, de l'aveu du vainqueur, «complètement fou».

Avec ce 85e titre en poche, son onzième sur terre battue et son troisième de l'année, Roger Federer a fait le plein de confiance avant le Masters 1000 de Madrid. En Espagne où il sera classé tête de série no 1 en l'absence de Novak Djokovic, la concurrence sera bien plus relevée qu'en Turquie. A Istanbul, il convient de rappeler que le Maître a connu des moments difficiles en quart de finale contre Daniel Gimeno-Traver et en demi-finale face à Diego Schwartzman, deux seconds couteaux qui l'ont entraîné dans un troisième set.

Roger Federer pourrait d'ailleurs affronter à nouveau Gimeno-Traver à Madrid. Son adversaire en seizième de finale sera, en effet, le vainqueur de la rencontre entre l'Espagnol et l'Australien Nick Kyrgios, finaliste malheureux dimanche à Estoril face à Richard Gasquet. Une demi-finale contre Stan Wawrinka est théoriquement possible dans ce haut de tableau marqué également par la présence du tenant du titre Rafael Nadal. Egalement exempté du premier tour, le Vaudois entamera son tournoi contre le Polonais Jerzy Janowicz ou le Portugais Joao Sousa, «lucky loser».

(SI)

Ton opinion