Publié

Menaces de mortFederer se concentre sur le jeu à Shanghai

Le Suisse a admis dimanche que les menaces de mort en ligne le visant avaient été source de perturbation dans la préparation du tournoi de Shanghai. Mais que maintenant, il se concentrait sur l'action sur le terrain.

Le détenteur de 17 titres du Grand Chelem a déclaré qu'il avait eu connaissance des faits il y a environ 10 jours avant que cela ne défraye la chronique.

Le détenteur de 17 titres du Grand Chelem a déclaré qu'il avait eu connaissance des faits il y a environ 10 jours avant que cela ne défraye la chronique.

Keystone

Les officiels du tournoi ont donné des assurances sur la sécurité des joueurs après la diffusion de messages haineux d'un blogueur qui se fait appeler «Blue Cat Polytheistic Religion Founder 07» sur baidu.com, le site chinois le plus populaire sur internet.

«Le 6 octobre, je prévois d'assassiner Federer dans le but d'exterminer le tennis», indiquait le message. Le blogueur avait également posté une image truquée montrant Federer décapité et à genoux, un bourreau avec une hache posant à côté de lui.

Federer, lors d'une conférence de presse le premier jour du tournoi, avec des agents de sécurité vêtus de noir veillant sur lui, a dit que la période qui a précédé le Masters de Shanghai avait été différente de l'habitude.

«Évidemment, c'est peut-être un peu de perturbation, il n'y a aucune appréhension à ce sujet. Mais vous devez être conscient de ce qui se passe autour de vous» a-t-il reconnu. «Mais c'est le cas de toute façon partout où je vais aujourd'hui avec ma célébrité et tout ça.»

Le détenteur de 17 titres du Grand Chelem a déclaré qu'il avait eu connaissance des faits il y a environ 10 jours avant que cela ne défraye la chronique. Mais qu'il se sentait en sécurité en Chine. Il a félicité les autorités. Il s'est dit cependant «un peu déçu» que cette affaire soit sortie dans la presse. «C'était quelque chose de tout petit sur un site Web, rien de clair et concret», a-t-il expliqué.

Son épouse et ses deux jumelles n'ont pas fait le voyage en Chine mais Federer a précisé que cette décision n'avait rien à voir avec les menaces.

Federer - Wawrinka en 8es?

Sur le plan sportif, ce Masters 1000 pourrait être le théâtre d'un 13e duel entre Federer et Stanislas Wawrinka (ATP 16). Si la logique est respectée, les deux hommes s'affronteront en 8es de finale, avec un bel enjeu pour Federer: en cas d'accession aux quarts de finale, il serait certain de pouvoir entamer le 15 octobre sa 300e semaine au sommet de la hiérarchie.

Le Bâlois n'a aucun point à défendre à Shanghai, où il avait renoncé à tenter sa chance en 2011. Son dauphin Novak Djokovic se trouve dans la même situation. Le Serbe ne pourrait cependant détrôner Roger Federer que s'il s'adjuge le titre et que son grand rival était éliminé avant les quarts.

Mais au-delà de ce tournoi, le grand objectif de Federer est de rester numéro 1 à la fin de l'année. Ce serait la sixième fois qu'il finirait la saison dans la peau du numéro 1, ce qui lui permettrait d'égaler le record de Pete Sampras. Mais tout figure au conditionnel, car le Bâlois a un gros paquet de points à défendre en cette fin de saison: 3000, contre 560 à Djokovic. Le Serbe pourrait donc le détrôner.

Pas de premier tour

Federer est exempté du 1er tour dans la mégalopole chinoise. Au 2e, il se mesurera soit à un qualifié, soit à Zhang Ze (ATP 163), devenu au début de ce mois à Pékin le premier Chinois à remporter trois matches d'affilée dans un tournoi ATP.

Wawrinka, lui, affrontera au 1er tour l'Espagnol Albert Ramos (ATP 49), avant un éventuel match avec le vainqueur du duel entre Denis Istomin (ATP 45) et Carlos Berlocq (ATP 50).

(AFP)

Ton opinion